Les Chinois appellent à affamer les Philippins

Considérées par certains comme étant les meilleures du monde, les mangues des Philippines sont depuis hier touchées par un boycott initié par les utilisateurs des réseaux sociaux chinois et certains magasins du pays.

(photo flickr/Flavio)
(photo flickr/Flavio)

La Chine accepte difficilement sa défaite d’hier au tribunal international de La Haye, qui a statué en sa défaveur, considérant qu’elle avait violé les droits souverains des Philippines en mer de Chine [lire notre article La Chine et les Philippines se livrent une guerre des cartes]. Rancuniers, les Chinois ont décidé de s’attaquer à l’économie du pays en question en essayant de plomber son marché de la mangue.

Officiellement, le gouvernement chinois n’a pas appelé au boycott, les internautes ayant décidé d’eux-mêmes de s’attaquer au marché de la mangue, inondant en quelques heures les réseaux sociaux chinois de slogans vindicatifs. Certains messages tels que : « Si vous aimez la Chine, n’achetez pas d’import philippin », restent politiquement corrects. D’autres comme celui publié sur le site de microblogging Weibo sont en revanche bien plus violents : « Si vous voulez manger des mangues, achetez des Thaïlandaises. Affamez à mort les Philippins », la phrase a été massivement relayée en Chine, rapporte la BBC.

Un autre internaute assure quant à lui qu’il continuera à manger de la mangue seulement si celle-ci ne provient pas des Philippines : « Je mangerai de la mangue séchée de Guangxi, boirai du café de Yuman et mangerai du durian d’Hainan. De toute façon le but, c’est d’être sûr que mon argent reste en Chine ». Depuis hier une vague protectionniste traverse le pays, certains magasins ont eux aussi décidé de boycotter le fruit philippin.

(Photo Weibo) Un slogan sur cette image demande aux Chinois d'acheter des mangues thaïlandaises.
(Photo Weibo) Un slogan sur cette image demande aux Chinois d’acheter des mangues thaïlandaises.

Un nombre croissant de vendeurs présents sur la plateforme de shopping en ligne taobao.com – la plus importante du pays, sous l’égide du titan de l’internet Alibaba Holding – refusent désormais de vendre des produits philippins. Selon le Global Times, seulement quelques heures après que le tribunal de La Haye a rendu sa décision, trois magasins sur dix refusaient déjà de vendre des mangues des Philippines et dans certains cas tout produit en provenance du pays.

Un site de vente en ligne présent sur taobao.com qui a refusé de dévoiler son identité révélait au site Global Times : « Notre site internet ne vendra plus de mangues séchées de la marque Cebu en provenance des Philippines. Et nous ne vendrons plus de produits importés de ce pays. ».

Prêt à tout pour se débarrasser de ses mangues séchées, un autre magasin a quant à lui décidé d’écouler son stock en donnant tout bonnement ses produits à ses clients. Le magasin, situé dans la ville de Guangzhou, dans le sud de la Chine a publié sur son site internet le message suivant : « ce magasin ne vendra plus de mangues séchées originaires des Philippines, nous donnerons tous les paquets que nous avons en stocks aux clients qui voudront bien nous donner leur adresse ». Chacun de ces sachets de 500 grammes coute près de 5$.

Recommandé pour vous

0 commentaires