Russie : Il était interdit de divorcer le 8 juillet

(photo flickr/Ilya Kolesov)
(photo flickr/Ilya Kolesov)

Les fonctionnaires de la région de Novgorod, dans le nord-ouest de la Russie, ont refusé d’enregistrer des demandes de divorces le 8 juillet dernier, date de la Saint Pierre et Fevrona, les saints patrons du mariage dans la religion orthodoxe. Seuls les mariages ont été célébrés durant cette « St Valentin russe » célébrée depuis 2008.

Cette année plus que les précédentes, Novgorod a sorti le grand jeu en organisant plus de 300 évènements à travers toute la région pour fêter l’amour, avec notamment des « rituels de fiançailles », des danses, des flashmobs et des randonnées en vélo, rapporte l’agence d’information russe Tass. Traditionnellement, le 8 juillet est considéré comme une date qui porte chance pour un mariage.

Les Russes en couple depuis au moins 25 ans ont reçu une médaille récompensant leur « amour et leur fidélité » et ceux qui ont élevé entre 4 et 7 enfants seront félicités pour avoir accompli leur « devoir parental ». Irina Samusova, du bureau de l’État civil de Novgorod, a déclaré que depuis 2008, seulement 12% des mariages qui ont eu lieu dans la région se sont terminés par un divorce, rapporte la BBC.

D’autres régions à travers la Russie ont semble-t-il également demandé aux couples souhaitant divorcer de reporter leur dépôt de dossier. Une décision que l’Église orthodoxe ne soutient pas, notamment parce qu’elle considère que « la pression et le refus de changer l’état civil des gens qui le souhaitent n’est pas une solution ».

Recommandé pour vous

0 commentaires