Suède : Création d’une autorité nationale de l’égalité des sexes

 Moins d’une semaine après avoir déclaré souhaiter imposer un quota de 40% de femmes au conseil d’administration des entreprises cotées, la Suède vient d’annoncer le lancement prochain d’une nouvelle agence gouvernementale responsable de la promotion de l’égalité des sexes.

Åsa Regnér, ministre suédoise de l'Enfance, des Personnes âgées et de l'Égalité. (Photo Flickr/ Socialdemokraterna)
Åsa Regnér, ministre suédoise de l’Enfance, des Personnes âgées et de l’Égalité.
(Photo Flickr/ Socialdemokraterna)

Les inégalités salariales, le harcèlement sexuel ou la violence faites aux femmes, de bien tristes réalités qui font toujours partie de la vie d’un trop grand nombre de Suédoises. Åsa Regnér, la ministre de l’Enfance, des Personnes âgées et de l’Égalité de la Suède, y voit autant de signes qui prouvent, s’il était nécessaire, qu’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant d’espérer un jour vivre dans une société plus égalitaire.

C’est en ces termes qu’elle s’est exprimé jeudi dernier lors d’une conférence de presse au cours de laquelle elle a annoncé la création prochaine d’une nouvelle agence gouvernementale visant à remédier au problème, ainsi que le rapporte The Local :

Nous sommes toujours au cœur de l’inégalité, parce que nous n’avons pas de véritable emprise, de contrôle national en matière de politiques sur l’égalité des sexes.

Pour l’heure, la ministre n’a pas donné plus de précision quant à l’emplacement, au fonctionnement et aux pouvoirs qui seront alloués à cette nouvelle entité. Plus d’informations à ce propos devraient nous parvenir dans le courant de la semaine, lors du dépôt du nouveau projet de budget du gouvernement au Parlement.

C’est également à ce moment-là que le pays devrait dévoiler sa nouvelle stratégie nationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Budget estimé : 900 millions de couronnes suédoises (soit environ 94 millions d’euros) sur quatre ans. D’autres mesures devraient suivre, notamment en matière de lutte contre les crimes d’honneurs, la prostitution et le trafic d’êtres humains.

Comme le rappelle The Local, la nécessité de créer une nouvelle agence gouvernementale pour l’égalité des sexes était l’une des principales conclusions mises en avant en automne dernier par une récente étude commanditée par le gouvernement de centre-droit actuellement au pouvoir.

À l’heure actuelle, il existe une diversité d’entités suédoises travaillant activement à la promotion de l’égalité homme-femme dans le pays. Parmi ceux-ci, on retrouve notamment l’université de Göteborg, le centre national d’information sur les violences faites aux femmes de l’Université d’Uppsala ou encore le Conseil d’Administration du comté d’Östergötland.

Avec son autorité nationale de l’égalité des sexes, le gouvernement suédois espère réussir à mieux catalyser les différents efforts en faisant meilleur usage des connaissances de chacun des acteurs impliqués. En effet, à en croire la ministre de l’Égalité, ces initiatives manqueraient terriblement de coordination : « Aujourd’hui, le tableau est si fragmenté qu’il est vraiment difficile de savoir, par exemple, qui est responsable de l’échec de la baisse du nombre de violences faites aux femmes ».

Recommandé pour vous