Le journalisme remercie l’Europe | PIET BROSSE L’INFO #86

La Serbie est candidate à l’Union Européenne. Pour mettre les pieds dans le club des 28, il lui faut faire preuve de bonne volonté. Par exemple, quand la Commission européenne lui dit que ça serait bien de privatiser le gros de ses médias parce que, quand même, les médias d’État c’est pas ce qui se fait de mieux en matière de démocratie, sans parler des coûts de fonctionnement, la Serbie dit oui. Le pays s’est empressé de mener une “réforme”, qui consiste principalement à passer ses antennes, ses journaux et ses chaînes de télévisions à la moissonneuse en les vendant à des groupes privés. Résultat : 20 médias ont fermé, plus de 1000 journalistes serbes ont été remerciés, et on assiste à l’émergence de grands groupes de médias qui servent principalement des intérêts politiques.Ainsi, l’homme d’affaire et membre du parti socialiste (au pouvoir dans une coalition avec les conservateurs) Radoica Milosavljević s’est offert huit médias, principalement à des fins politiques, selon les associations de journalistes serbes. Le tout en finançant son investissement grâce à de généreuses subventions publiques versées par les gouvernements locaux. On passe donc de médias d’État à des groupes de médias privés dans les mains de membres de partis politiques aux pouvoirs, qu’ils ont racheté avec de l’argent public, avant de passer les troupes de journalistes à l’essoreuse. Dans la langue de l’Union européenne, ça s’appelle la modernisation. Les journalistes serbes qui ont bu le bouillon ont désormais tout le temps d’investiguer sur la “bulle” des affaires européennes… Ce ne sont pas les sujets qui manquent.

 Dessin par Piet ( Piet/8e étage)
 Dessin par Piet ( Piet/8e étage)

Tous les lundis, Piet brosse d’une manière décalée et colorée une info passée inaperçue.

Recommandé pour vous

0 commentaires