Sur les bancs de l’université du cannabis

Outre Donald Trump, la marijuana est l’autre grande gagnante du 8 novembre aux États-Unis. Vingt ans après la légalisation du cannabis médical, 56% des Californiens ont dit oui à la marijuana récréative par voie de référendum, en même temps qu’ils choisissaient leur futur président. Une perspective florissante pour la Oaksterdam University, la fac californienne du cannabis, dans la baie de San Francisco.

(photo Klervi Drouglazet/8e étage)
À l'entrée de l'université, le paillasson laisse peu de doutes quant aux matières enseignées aux étudiants. (Photo Klervi Drouglazet/8e étage)

Il est midi passé. Telegraph avenue, une des artères principales du cœur d’Oakland, grouille de teenagers en jeans troués et chemises à carreaux en quête d’un casse-croûte pour déjeuner. À un demi-bloc du Fox Theater, la salle de concert presque centenaire de The Town (l’un des surnoms de la ville), des étudiants sortent au compte-goutte d’un établissement. Au-dessus de leurs têtes, une bannière verte et blanche annonce la couleur : « Oaksterdam University. Information center & Cannabis Museum ».

Bien loin des étendues d’herbe de Berkeley, sa voisine universitaire de la côte Est de la baie de San Francisco, Oaksterdam (contraction d’Oakland et d'Amsterdam) se résume à un modeste bâtiment sur deux étages, avec pignon sur rue. Alors que les étudiants de l’université du cannabis, certains casquettes sur la tête et pétards au bec, d’autres cheveux grisonnants et pipes entre les dents, se dispersent peu à peu, un monsieur bedonnant apparaît dans l'entrebâillement de la porte. Prem est une figure de l’université dont il arbore fièrement le blason sur son tee-shirt XXL. Le triangle vert ponctué de trois livres ouverts où l’on peut lire “CA” “NA” “BIS”, le tout entouré d’une couronne de feuilles de cannabis, est aussi imprimé sur le paillasson de l’entrée.

Dans le hall d’entrée, des effluves de marijuana viennent chatouiller les narines. Fondée par Richard Lee, célèbre activiste procannabis aux États-Unis, cette université privée a pris racine dans le centre d’Oakland en novembre 2007. Depuis, près de 25 000 étudiants, venus d’une trentaine de pays à travers le monde, ont reçu leur certificat de “cannabusiness”. « Ici nous enseignons tout ce qui touche au cannabis : politique et histoire du cannabis, cannabis business, horticulture, science du cannabis et ses effets sur le corps et aussi des cours de cuisine », égrène Prem qui se charge des admissions depuis 2012.

La suite de ce reportage est réservée aux abonnés. 8e étage est un media indépendant, 100% financé par ses lecteurs, sans publicité ni actionnaire. Quatre grands reportages par mois sont ainsi réservés aux abonnés.

N’hésitez pas à nous soutenir à partir de 3,90€ par mois à prix libre (paiement sécurisé/sans engagement) pour accéder à cet article ainsi qu’à tous les autres longs formats du site !

Recommandé pour vous

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Recevez 8e étage dans votre boîte mail !

L'information que vous n'avez pas lue dans les autres médias ! 📬
S'INSCRIRE