Japon : Toujours plus de seniors en prison

 En 2015, l’archipel nippon a envoyé derrière les barreaux plus d’hommes et de femmes de 65 ans et plus que jamais au cours de son histoire.

(Photo Flickr/ myleen hollero)
(Photo Flickr/ myleen hollero)

L‘année dernière, le Japon a emprisonné 2313 hommes et femmes âgés de 65 ans et plus, soit une hausse de 0,8% par rapport à 2014. Ils ont ainsi représenté rien de moins que 10,7% des nouveaux détenus. Un bien triste record qui en a entrainé un second : celui du plus grand nombre de seniors derrière les barreaux depuis l’introduction, en 1984, des mesures statistiques sous leur forme actuelle au pays du soleil levant, comme le rapporte un récent article du Yomiuri Shimbun.

Comme l’explique le Japan Times, ces chiffres, dévoilés par le ministère de la Justice dans le livre blanc sur le crime de 2016, viennent ternir les bons résultats obtenus par le pays en matière de lutte contre la criminalité. Et pour cause, avec 9,4% de crimes en moins par rapport à 2014 le Japon peut se prévaloir d’une nouvelle baisse significative de la criminalité, et ce pour la 13e année consécutive.

Cependant, du côté des seniors, la situation ne semble pas s’améliorer. Au contraire, en 2015 cette tranche démographique a commis rien de moins que 47 632 violations du Code pénal, soit près de 20% des infractions pénales à l’échelle du pays (NDLR, depuis 2005, le Japon n’a jamais réussi à descendre sous la barre des 40 000). Ainsi, 5523 seniors ont fait l’objet d’une enquête dans le cadre d’une agression, soit 7,7% de plus qu’en 2014, alors que 164 ont été condamnés pour meurtre et 127 pour vol aggravé. Plus inquiétant encore, on dénombre 70% de récidivistes parmi les détenus âgés de 65 ans et plus.

En cause, une situation démographique pour le moins compliquée ainsi qu’une myriade d’autres facteurs, par exemple les extrêmes difficultés auxquelles sont confrontés les ex-détenus seniors lorsqu’ils tentent de retrouver un emploi ou d’obtenir du soutien de leurs familles.

La France n’est pas non plus épargnée par le phénomène. Selon les dernières statistiques de l’Administration pénitentiaire, les plus de 60 ans représentaient près de 3,9 % des détenus en France, hommes et femmes confondus, au 1er janvier 2015, soit 3021 personnes.

Recommandé pour vous

0 commentaires