Le Pérou, l’autre pays du viol

Coincé entre le Pacifique et la cordillère des Andes, le Pérou affiche le troisième taux de violences sexuelles le plus élevé du monde. Dans les rues de Lima, sur les pentes du Machu Picchu ou dans les campagnes amazoniennes, 19 femmes se font violer chaque jour. Bien qu'officiellement condamnés par la loi, ces crimes restent bien souvent impunis. Face à cette injustice, les Péruviennes se mobilisent.

Cristina, assise sur la place San Martin, attend le début de la manifestation, le 19 octobre 2016 à Lima. (photo Adeline Haverland/8e étage)
Cristina, assise sur la place San Martin, attend le début de la manifestation, le 19 octobre 2016 à Lima. (Photo Adeline Haverland/8e étage)


Une pancarte posée au sol, quelques gros feutres, un pot de colle... Cristina finit de préparer l'une des banderoles qu'elle brandira sur la Place San Martin d’ici quelques minutes. En ce 19 octobre 2016, dans le centre historique de Lima, la capitale péruvienne, un petit millier de femmes s'est donné rendez-vous, comme dans tous les pays d'Amérique du Sud, pour protester contre la culture du viol qui sévit sur le continent. Aux cris de « Ni una menos » (pas une de moins), « Nos estan matando » (ils nous tuent) les comparses de Cristina la rejoignent. Toutes vêtues de noir, « la couleur du deuil », en hommage aux victimes du machisme, ces jeunes femmes espèrent recréer la surprise du 13 août dernier quand 500 000 péruviennes ont envahi les rues de Lima pour dénoncer le fléau qui touche le pays.

Le troisième pays avec le taux de violences sexuelles le plus élevé



Si l'Amérique latine est, dans son ensemble, gangrenée par la culture du viol, le Pérou fait figure de meneur dans cette course macabre. En 2013, une étude de l'OMS a établi que le pays a le troisième taux de violences sexuelles le plus élevé du monde, juste derrière le Bangladesh et l'Éthiopie...



La suite de ce reportage est réservée aux abonnés. 8e étage est un media indépendant, 100% financé par ses lecteurs, sans publicité ni actionnaire. Quatre grands reportages par mois sont ainsi réservés aux abonnés.

N’hésitez pas à nous soutenir à partir d’1,50€ par mois à prix libre (paiement sécurisé/sans engagement) pour accéder à cet article ainsi qu’à tous les autres longs formats du site !

Recommandé pour vous

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe