Maroc : Une chaîne publique diffuse un tutoriel de maquillage pour femmes battues

 2M, une chaîne publique marocaine très regardée, a diffusé mercredi dernier au cours de son émission matinale Sabahyate un tutoriel de maquillage à destination des femmes battues. Dans cette séquence surréaliste, une maquilleuse prodiguait à l’antenne des conseils pour camoufler les ecchymoses. Face à la polémique, la direction de la chaîne s’est excusée.

(Capture d'écran  Twitter)
(Capture d’écran 2M)

Un tutoriel de maquillage à destination des femmes battues qui souhaiteraient camoufler leurs ecchymoses. Cette séquence à peine croyable, la chaîne publique marocaine 2M l’a diffusée mercredi matin au cours de son émission matinale Sabahiyate, comme nous l’apprend un récent article du Guardian.

Les spectateurs ont pu y voir une maquilleuse, tout sourire, s’activer au chevet d’une comédienne. Le visage de cette dernière faussement tuméfié grâce à des « effets cinématographiques », comme s’est sentie obligée de le préciser la présentatrice.

Ainsi, le spectateur, sidéré, y apprendra qu’étaler du vert avec un pinceau permet de dissimuler les rougeurs, et que l’utilisation de sticks correcteurs oranges et jaunes, puis d’un peu de fond de teint, devrait suffire à camoufler un œil au beurre noir : « Nous vous avons donné une astuce pour vous maquiller, poursuivre votre vie et même vous rendre à votre travail sans avoir de souci à vous faire ».

Comme l’explique le site Internet marocain Yabiladi, les réactions des internautes marocain(e)s à cette séquence, dans un premier temps passée inaperçue, ne se sont pas fait attendre après sa mise en ligne jeudi matin sur le site Internet de la chaîne :

Choquées par un « agissement qui a pour objectif de normaliser les violences faites aux femmes », plus de 1700 personnes ont d’ores et déjà signé une pétition demandant à la HACA (Haute Autorité de la communication audiovisuelle au Maroc) de se saisir du dossier. Elles exigent « des sanctions sévères envers cette émission ainsi que la présentation d’excuses officielles de la part de l’émission “Sabahiyat” et de la chaîne de télévision “2M” ».

Interrogée par le portail, la présentatrice a invoqué pour sa défense la « honte » que ressentent les victimes. Pas un mot en revanche à propos de celle qui devrait tourmenter les coupables.

Pour sa part, la direction de la chaîne a réagi par l’intermédiaire d’une publication sur la page Facebook de 2M, comme le précise The Independent. Elle y explique trouver la « rubrique complètement inappropriée » et présente « ses excuses les plus sincères » pour ce qu’elle nomme une « erreur d’appréciation ». Des excuses qu’elle a par la suite renouvelée dans l’un de ses JT.

Le 25 novembre dernier, soit seulement deux jours après la diffusion de l’émission, se tenait la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Selon les estimations de l’Organisation des Nations unies, jusqu’à 70 pour cent des femmes demeurent victimes de la violence au cours de leur vie.

Comme le rappelle Human Rights Watch, la situation est particulièrement inquiétante au Maroc. En effet, le pays ne dispose tout simplement « pas de loi contre la violence conjugale et les brutalités commises à l’encontre des femmes sont monnaie courante ». Selon une étude conduite sur la période 2009-2010 par le gouvernement marocain, « près des deux tiers des femmes avaient subi des violences physiques, psychologiques, sexuelles ou économiques » dont « 55% ont signalé avoir subi des violences conjugales ».

Recommandé pour vous

0 commentaires