Pérou : La télévision publique diffuse son premier JT en quechua

 Lundi, pour la toute première fois de l’histoire du pays, un journal télévisé intégralement en quechua a été diffusé sur Canal 7, une chaîne publique péruvienne. Du lundi au vendredi, à 5h30 du matin, les Péruviens pourront désormais se brancher sur ce nouveau rendez-vous d’une heure baptisé « Ñuqanchik » (« nous » en quechua).

(Capture d'écran  teleSUR)
(Capture d’écran  teleSUR)

Paqarinkama ». C’est sur ce mot — qui signifient tout simplement « à demain » — que s’achève à 6h30, chaque matin en semaine, le nouveau journal télévisé en quechua de Canal 7, une chaîne de la télévision publique péruvienne. Son audience potentielle ? Les plus de quatre millions de Péruviens qui parlent encore cette langue qui fût autrefois la lingua franca de la civilisation inca, explique teleSUR.

Il s’agit là d’une petite révolution. Depuis la colonisation de la région par les conquistadores espagnols au XVIe siècle, leur culture a systématiquement été discriminée. Leur langue, qui est pourtant l’une des plus anciennes du monde, devenant progressivement réservée aux populations pauvres des campagnes andines. Deuxième langue du pays après l’espagnol (NDLR, elle serait parlée par environ 13% de la population), elle n’a été réhabilitée que sur le tard, avec tout d’abord, en 1972, l’instauration de l’éducation bilingue, puis l’obtention du statut de langue officielle en 1975. Pour autant, la stigmatisation sociale liée à son usage en public n’a pas cessé, comme le rappelle à juste titre la BBC.

Pérou compris, on compterait actuellement entre huit et dix millions de locuteurs des différentes variétés de quechua en Amérique du Sud — dont plusieurs millions en Équateur, ainsi qu’en Bolivie voisine. Pour la toute première fois, ils pourront regarder un JT intégralement dans leur langue. Canal 7 justifie son choix d’une tranche horaire très matinale (5h30 – 6h30), par une volonté de toucher un maximum de gens, les Péruviens ayant l’habitude de se lever à l’aube afin de se rendre au travail.

Jusqu’à maintenant, les différentes tentatives de donner au quechua une voix à la télévision s’étaient toujours soldées par des échecs. Il aura fallu attendre la présidence de Pedro Pablo Kuczynski pour que cela devienne enfin une réalité. Arrivé au pouvoir en juillet de cette année, il avait promis d’œuvrer en faveur de la protection de la langue autochtone.

La chaîne publique explique que le JT, simultanément diffusé à la radio, traitera aussi bien d’actualité nationale qu’internationale. De plus, les journalistes de l’équipe, mais aussi les producteurs, ont comme point commun de tous avoir le quechua comme langue maternelle. Si le succès s’avère au rendez-vous, Canal 7 explique également envisager d’étendre l’initiative à d’autres langues d’Amazonie.

Si vous êtes intéressé(e) par le Pérou, nous vous conseillons nos deux grands reportages du mois dans ce pays fascinant d’Amérique du Sud : « Dealer de Coton », qui dresse le portrait des agriculteurs qui ont décidé de troquer la feuille de coca contre la boule de coton bio. Et « Le Pérou, l’autre pays du viol », un reportage poignant sur un aspect méconnu de ce pays où la culture du viol reste un fléau tragique.

Recommandé pour vous

0 commentaires

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe