Autriche : Des auto-écoles offriront bientôt des cours de conduite en réalité virtuelle

 La filiale autrichienne de Samsung s’est associée avec le Touring Club automobile et moto d’Autriche (ÖAMTC) afin de développer un programme qui permettra aux apprentis conducteurs de faire des heures de conduite sans avoir à prendre réellement la route. Le tout grâce à l’utilisation d’une version adaptée de “Samsung Drive”, une application de réalité virtuelle de la marque coréenne.

(Photo Flickr/ Maurizio Pesce)
(Photo Flickr/ Maurizio Pesce)

En Autriche, il sera bientôt possible d’apprendre à conduire une voiture un peu à la manière dont les pilotes apprennent à conduire un avion. En effet, le Touring Club automobile et moto d’Autriche (ÖAMTC), une association d’automobilistes autrichienne, et la filiale autrichienne de Samsung ont annoncé la semaine dernière la signature d’un partenariat visant à introduire un programme de réalité virtuelle dans huit auto-écoles du pays à partir de l’été 2017, nous apprend un récent article de The Local.

Dans les faits, il s’agirait de développer une version adaptée aux routes autrichiennes de “Samsung Drive”, une application de réalité virtuelle de la marque coréenne. Ainsi, les apprentis, voire les jeunes conducteurs en manque d’expérience, pourraient faire des heures de conduite sans devoir fouler réellement le bitume. Selon les estimations de Samsung et de l’ÖAMTC, près de 15 000 personnes pourraient apprendre de cette nouvelle manière.

L’un des intérêts principaux de l’application est qu’elle permettrait de fournir des conditions plus sûres pour travailler sur certains aspects plus dangereux de la conduite – de nuit, par météo compliquée ou dans des situations encore plus dangereuses comme la conduite en état d’ébriété ou le nez rivé sur son téléphone – et apprendre les bons réflexe. Comme l’explique The Local, en 2015 les résultats d’une étude l’ÖAMTC avait montré que 76% des conducteurs distraits par leur téléphone n’arriveraient pas à freiner suffisamment tôt pour éviter un accident.

Le projet a été dévoilé la semaine dernière lors du salon international de l’automobile de Vienne, le plus important événement moteur d’Autriche. Selon les propres mots de Gregor Almássy, responsable du marketing et du service client chez Samsung Autriche : « Il y a beaucoup de choses qui peuvent être expliquées théoriquement, mais d’autres choses doivent être vécues pour vraiment être comprises. Avec le Gear VR (NDLR, le casque de réalité virtuelle, nécessitant un smartphone, de Samsung) les gens apprendront intuitivement quoi faire dans une situation spécifique sans expérience directe ».

Recommandé pour vous

0 commentaires