Moscou s’apprête à démolir 8000 barres d’immeubles de l’époque soviétique

 La mairie de Moscou a ordonné la démolition de 8000 barres d’immeubles datant des années 50 et 60 d’ici fin 2018. Cette vaste opération d’urbanisme devrait donner un coup de jeune à la capitale russe. Elle va aussi nécessiter le relogement de près de 1,6 million de Moscovites.

(Photo Flickr/&nbsp/Mari)
(Photo Flickr/ Mari)

Sergei Sobyanin, le maire de Moscou, et son équipe ont annoncé mercredi 22 février que la ville allait faire raser d’ici fin 2018 quelque 8000 barres d’immeubles construits dans les années 50 et 60, comme l’explique un article du Komsomolskaya Pravda. 1,6 million de Moscovites devront ainsi déménager.

La décision fait suite au bilan positif tiré par les autorités de la récente démolition d’environ 1700 Khrushchyovkas (NDLR, des bâtiments préfabriqués de cinq étages qu’il était fréquent de voir pendant la période soviétique), précise la BBC. Nommés en l’honneur de Nikita Sergueïevitch Khrouchtchev, premier secrétaire du Parti communiste de l’Union soviétique de 1953 à 1964, et conçus pour durer environ 25 ans — c’est-à-dire le temps nécessaire pour effectuer la transition du socialisme au communisme dans l’esprit de Khrouchtchev —, ils commencent sérieusement à montrer l’usure du temps.

« C’est un euphémisme [de dire que] beaucoup de gens à Moscou continuent de vivre dans d’anciens logements inconfortables », aurait ainsi déclaré le maire à ses adjoints, rapporte le Komsomolskaya Pravda. Le maire lui-même l’avoue, les immeubles sont dans un tel état de délabrement qu’il considère préférable de les démolir plutôt que d’essayer de les rénover.

Cet ambitieux projet aura, bien sûr, un coût élevé. De plus, afin qu’il puisse voir le jour, il sera également nécessaire de modifier la loi fédérale sur l’aménagement du territoire. Cependant, comme le soulignait la semaine dernière Radio Free Europe/Radio Liberty (RFERL), il ne devrait pas y avoir de problème de ce côté-là, le président russe Vladimir Poutine ayant déclaré mardi dernier soutenir le maire de Moscou dans son projet.

Pour l’heure, aucun échéancier n’a encore été annoncé. Les Moscovites attendent donc fébrilement de savoir quels seront les premiers immeubles démolis. Le maire a pour sa part demandé aux autorités concernées de lui suggérer des sites de construction potentiels pour de nouveaux logements d’ici un mois. Sobyanin a également précisé qu’il entend personnellement assurer la supervision du comité chargé de la conception des bâtiments.

Recommandé pour vous

0 commentaires