Florence : Les touristes invités à couvrir Il Duomo de « graffitis digitaux »

 Dans l’espoir de réduire le nombre de graffitis qui couvrent les murs de la cathédrale Il Duomo de Florence, en Italie, les autorités ont décidé d’inviter les touristes à s’en donner à cœur joie… sur une version digitale du monument emblématique.

(Photo Flickr/ Shane Lin)
(Photo Flickr/ Shane Lin)

Qui n’a jamais rêvé de laisser sa marque sur Il Duomo ? Apparemment suffisamment de monde pour que la ville de Florence en vienne à décider d’installer des tablettes à l’intérieur de sa cathédrale emblématique. Objectif : offrir l’occasion aux touristes de laisser une trace digitale de leur passage au lieu d’un véritable graffiti — ce qui s’avérera sensiblement moins pénible pour le personnel chargé du nettoyage, comme l’explique The Local.

« Si vous nous laissez — virtuellement — un message, nous le préserverons : comme un chef-d’œuvre », peut-on lire sur les panneaux placés à côté des tablettes. Les visiteurs sont ainsi invités à réaliser leurs propres « graffitis digitaux » au niveau de deux endroits choisis de la cathédrale. Ils auront le choix entre différents fonds, en pierre ou en brique, ainsi qu’entre différents outils, allant du crayon à la bombe de peinture, précise Firenze Today.

D’abord stockés sur un serveur en ligne, les messages seront ensuite imprimés annuellement dans le but d’être placés dans les archives de la cathédrale. Ils trouveront ainsi leur place aux côtés de documents historiques, comme le contrat entre la ville et Filippo Brunelleschi, l’architecte du dôme d’Il Duomo, ou encore le certificat de naissance de Lisa Gherardini, largement considérée comme le modèle de La Joconde de Léonard de Vinci.

L’idée n’est pas nouvelle dans la capitale de la région de Toscane. Des tablettes sont déjà présentes depuis près d’un an au campanile de Giotto, autre monument emblématique de la ville situé sur la place du Duomo. Bilan : 18 000 messages digitaux et une « baisse notable » du nombre de graffitis.

Recommandé pour vous

0 commentaires