Les jeunes Suédois apprendront à programmer et à identifier les « fake news » dès la primaire

La Suède a décidé d’intégrer aux programmes scolaires des modules visant à renforcer les « compétences digitales » des jeunes Suédois, et ce dès la première année de primaire. Au programme : apprendre à coder ainsi qu’à développer son esprit critique et reconnaître les sources d’information fiables.

(Photo Patrick Randall/8e étage)
(Photo Patrick Randall/8e étage)

Les pays nordiques nous ont habitué à régulièrement avoir un coup d’avance en matière d’éducation. Dernière innovation en date, l’apprentissage obligatoire en Suède de la programmation et ce dès la première année de primaire, nous apprend un récent article de The Local.

En effet, le gouvernement suédois souhaite introduire dans les programmes des « compétences digitales » renforcées. Déjà réputés comme à l’aise avec la technologie, les jeunes Suédois pourront ainsi devenir encore meilleurs, explique le ministre de l’Éducation Gustav Fridolin : « La Suède devrait être un pays où l’école prépare chaque enfant à la vie active. Si on veut savoir programmer, on doit commencer tôt ». Dans une interview accordée à The Local, il a ajouté considérer ces compétences comme utiles non seulement aux enfants qui se destinent à une carrière dans l’informatique, mais aussi aux autres, dans la mesure où un nombre croissant de professions demandent ce genre de capacités.

Lire aussi notre reportage : Les « garderies numériques » veulent découvrir si votre enfant est le futur Mark Zuckerberg

En parallèle des cours de programmation, les enfants apprendront à reconnaître les sources fiables d’information. Tout comme en France, le sujet demeure particulièrement d’actualité en Suède, où de nombreuses personnalités – d’un personnage d’une BD populaire au roi Carl XVI de Suède lui-même – se sont récemment engagées dans la lutte contre la désinformation.

Selon le ministre de l’Éducation, il est important pour les jeunes générations d’intégrer qu’une multiplicité de sources est indispensable dans le monde moderne. Ainsi, il convient de préparer du mieux possible les enfants à reconnaître les organes de presse dignes de confiance : « Nous avons besoin d’améliorer notre esprit critique vis-à-vis des sources à un niveau égal à celui que nous exigeons des étudiants en matière de théories scientifiques par exemple. ». Les nouveaux programmes devraient entrer en vigueur au plus tard en juillet 2018.

Selon un récent sondage Ipsos, 8 Suédois sur 10 disent considérer que les « fake news » contribuent à altérer leur perception de faits basiques. De plus, une majorité de Suédois disent tomber chaque semaine sur des articles qu’ils jugent, au mieux, partiellement vrais.

Recommandé pour vous

1 commentaires

  1. Flo 9 mois ago

    A noter, que la France n’est pas si en retard sur le sujet.
    L’excellent Christophe Michel, de la chaine Hygiène Mentale, est venu partager son expérience au parlement européen sur les travaux de Rose Marie Farinella, et défendre son point de vue et son expérience sur l’importance de l’Education aux médias à l’école.

    Répondre Like Dislike

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Testez 8e étage gratuitement pendant 1 mois !

Des grands reportages exclusifs en toute indépendance 🌍
ESSAI GRATUIT