Norvège : Illuminer la journée d’une personne âgée comme job d’été

 À Nøtterøy, une commune norvégienne du comté de Vestfold, à proximité d’Oslo, la résidence pour personnes âgées Bjønnesåsen recrute de jeunes personnes prêtes à répandre un peu de bonheur auprès de ses pensionnaires cet été.

(Photo Facebook/ Bjønnesåsen bo- og aktivitetssenter)
(Photo Facebook/ Bjønnesåsen bo- og aktivitetssenter)

Vous êtes Norvégien ? Vous avez entre 16 et 17 ans ? Vous souhaitez répandre un peu de bonheur autour de vous au cours des vacances scolaires ? La résidence pour personnes âgées Bjønnesåsen de la commune norvégienne de Nøtterøy, à proximité d’Oslo, a une offre à vous faire. Comme l’explique un récent article de The Local, les lycéens du pays sont invités à postuler à un job de « propagateur de joie ». Leur mission ? Illuminer les journées des pensionnaires pendant l’été.

« Nous avons commencé à faire cela en 2013, parce que nous savions voir que plusieurs de nos pensionnaires pourraient tirer avantage de visites supplémentaires pendant cette période où une grande partie de notre personnel est en vacances », a expliqué Berit Nysteen, la responsable qualité de vie de l’établissement, sur les ondes de la Norsk rikskringkasting (NRK), le service public norvégien. « Nos jeunes “propagateurs de joie” sortent en vélo avec les pensionnaires âgées, jouent à des jeux de société, ou organisent des barbecues dans le jardin. Notre expérience avec les jeunes a été tellement bonne que nous leur avons aussi proposé de travailler le 17 mai (NDLR, jour de la fête nationale norvégienne) et le soir de Noël », ajoute-t-elle.

Du côté des pensionnaires, c’est l’enthousiasme. Ainsi, Arne Johan Carlsen, 89 ans, explique que depuis la mort de sa femme, il y a trois ans, parler avec les jeunes a vraiment égaillé son quotidien au centre : « Les visites sont plutôt agréables. Quand les jeunots viennent et demandent si j’aimerais me joindre à eux, je réponds « oui » immédiatement. L’année dernière, ils ont organisé une course en fauteuil roulant et j’ai gagné une médaille, mais je préfère chanter, manger des gaufres et bavarder un peu ».

Selon les informations de NRK, l’initiative demeurerait pour l’instant unique à la ville de Nøtterøy. Cependant, Berit Nysteen dit espérer que d’autres résidences et maisons de retraite sauront s’en inspirer à l’avenir, lorsqu’elles réaliseront l’importance de mettre en contact les pensionnaires avec d’autres pans de la société. « Le visage de nos pensionnaires rayonne quand les jeunes viennent ici ».

Recommandé pour vous

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Recevez 8e étage dans votre boîte mail !

L'information que vous n'avez pas lue dans les autres médias ! 📬
S'INSCRIRE