Chine : Une université pour offrir une renommée mondiale à l’acool chinois

Maotai, aussi connu sous le nom de maotaijiu, est une marque de baijiu (NDLR, un alcool blanc distillé à base de sorgho fermenté) très apprécié en Chine. Il possède même le titre officiel d’alcool national du pays. À Renhuai, une ville de la province du Guizhou, la première “université Maotai” s’apprête à ouvrir ses portes. Objectif : Former la crème des producteurs d’alcool chinois de demain.

photo
(photo Wikipedia/Javierpetrucci)

La consommation d’alcool n’y sera pas encouragée. Non, au sein de la première “université Maotai” de Chine, qui s’apprête à ouvrir ses portes à Renhuai, dans la province du Guizhou, dans le sud de la Chine, seule l’étude des alcools chinois fait partie du programme.

Même si d’autres établissements chinois proposent déjà des formations en distillation d’alcool, l’université Maotai est la première université reconnue par le ministère chinois de l’Éducation dédiée à la production de celui qui a reçu, en 1951, le titre officiel d’alcool national du pays : le maotai, ou maotaijiu, comme le rapporte un récent article du quotidien hongkongais South China Morning Post. Produit dans la ville qui porte son nom, le maotai jouit dans le pays d’une réputation d’alcool de luxe. C’est par exemple la boisson servie aux chefs d’État étrangers à l’occasion des réceptions officielles.

À l’origine de cette initiative, on retrouve la Société anonyme de la liqueur Maotai de Guizhou, l’entreprise chinoise qui détient l’exclusivité de la production de la liqueur maotai. L’université, qui sera directement gérée par le gouvernement provincial, prévoit l’inscription de quelque 600 étudiants la première année. Ces derniers auront le choix entre cinq cursus universitaires — ce qui inclut « la fabrication du vin » ou encore « la qualité et la sécurité alimentaire ». Pour l’heure, les durées exactes des formations n’ont pas encore été précisées.

Comme l’explique le South China Morning Post, la première promotion devrait être intégralement constituée d’étudiants originaires de la province du Guizhou. L’université prévoir d’ouvrir ses portes au reste du pays à partir de l’année prochaine. Le campus de treize hectares s’enorgueillit d’une capacité d’accueil de 5000 étudiants inscrits à temps plein. Côté personnel d’enseignement, 300 professeurs ont été embauchés, ainsi que de nombreux experts de l’industrie. La bibliothèque du campus, elle, contiendrait déjà près de 500 000 ouvrages.

L’addition est salée : 1,9 milliard de yuans, soit environ 248 millions d’euros — dont 1,5 milliard de yuans de la poche de la Société anonyme de la liqueur Maotai de Guizhou. Avec un tel investissement, le pays espère probablement améliorer l’image de son alcool phare à l’étranger. Là-dessus, la devise de l’école ne laisse d’ailleurs que peu d’ambiguïté : « Aime-moi maotai, apporte la gloire au pays ».

Recommandé pour vous

0 commentaires