Mexique : Un État fait assurer sa barrière de corail en Suisse

En assurant l’une de ses barrières de corail auprès d’une compagnie d’assurance suisse, le Mexique pourrait bien être en train d’amorcer une nouvelle tendance : celle de protéger financièrement des éléments de la nature elle-même.

(Photo Flickr/ onemorebiteblog)
(Photo Flickr/ onemorebiteblog)

Ceux d’entre vous qui côtoient des assureurs ont probablement l’habitude de les entendre répéter qu’il existe des assurances pour à peu près tout. Ce n’est pas l’État mexicain du Quintana Roo qui les fera mentir. Avec l’appui du gouvernement du pays, la région a décidé de faire assurer en Suisse l’une de ses barrières de corail à compter de septembre, comme nous l’apprenait un article du Guardian cet été. Le média britannique précise que l’aboutissement de ce projet, qui peut sembler au premier abord quelque peu saugrenu, est le résultat des efforts de l’ONG environnementale américaine The Nature Conservancy.

Bien évidemment, cela fait des années que certaines compagnies d’assurances proposent des protections contre les catastrophes naturelles. En revanche, c’est la première fois qu’un contrat concerne une structure entièrement naturelle. Dans ce sens, il s’agit d’une première mondiale.

D’une longueur de 60 km, la bande de récifs coralliens en question se situe au large de Cancún, métropole mexicaine mondialement connue pour son tourisme de masse. Une autre spécificité du projet réside dans le fait qu’il met à contribution des acteurs de la sphère privée et de la sphère publique. En effet, ce sont les entreprises locales les plus dépendantes du tourisme, hôtels en tête, et le gouvernement local qui devront s’acquitter des primes d’assurance. Ensemble, ils devraient débourser chaque année entre 1 et 7,5 millions de dollars.

En contrepartie, Swiss Re, le groupe suisse ayant accepté d’assurer le récif, s’engage à payer les éventuelles remises en état (par exemple le remplacement de coraux par des substituts artificiels capables de rehausser le récif) si la barrière de corail venait à être endommagée lors d’une tempête, et ce à hauteur de 25 à 70 millions de dollars par an. Il est également possible que des morceaux entiers de récif corallien soient retirés pour des périodes pouvant aller de quelques semaines à plusieurs mois pour les aider à repousser avant qu’ils puissent être replacés sans encombre dans leur habitat naturel.

Comme le rappelle le Guardian, en cas de tempête les récifs constituent de précieuses zones tampons protégeant naturellement la côte des dommages que pourraient lui infliger les vagues. Des récifs dont l’état s’est fortement dégradé au cours des dernières années. En cause, le changement climatique, l’accumulation de déchets plastiques, l’acidification des océans ou directement l’homme qui n’hésite pas à surexploiter voire détruire les coraux,.

The Nature Conservancy dit espérer que les hôtels du bord de mer ne seront pas les seuls bénéficiaires de cette assurance novatrice dans la mesure où les acteurs locaux seront incités à prendre soin de leurs coraux s’ils ne veulent pas voir leurs primes augmenter. Rappelons que les récifs coralliens sont bien plus qu’une zone tampon ou une attraction touristique, ils forment une partie vitale de l’écosystème marin, servant d’aires d’alevinage et d’alimentation aux poissons côtiers. Ainsi, leur bonne santé, ou leur déclin, constitue un excellent indicateur de l’état de santé d’un environnement naturel.

Une couverture partielle devrait être mise en place à partir de ce mois de septembre. D’autres contrats devraient cependant être signés en novembre et décembre prochain. Si tout se passe bien, Swiss Re prévoit d’introduire une couverture complète à partir de janvier. L’assureur suisse dit vouloir de « développer une nouvelle ligne d’affaires dans des régions menacées par le réchauffement climatique », comme le rapporte le quotidien suisse Le Temps. Le projet constitue donc une sorte de « ballon d’essai » pour Swiss Re, qui considère qu’il pourrait bien s’agir d’un « marché alléchant et sous-estimé ».

Recommandé pour vous

0 commentaires

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Recevez 8e étage dans votre boîte mail !

L'information que vous n'avez pas lue dans les autres médias ! 📬
S'INSCRIRE