Fake news et théories pseudo-scientifiques, le curieux palmarès des « Emmy Awards russes »

En Russie, les prix TEFI, qui sont peu ou prou l’équivalent des Emmy Awards américains, ont récompensé cette année plusieurs émissions de télé s’étant illustrées pour avoir relayé ou produit des « fake news », ou avoir donné de la visibilité à des théories pseudo-scientifiques.

(Photo Facebook/&nbspПремия ТЭФИ)
(Photo Facebook/ Премия ТЭФИ)

Cette année, Igor Prokopenko, célèbre présentateur russe de l’émission « Secrets Militaires » sera reparti avec son prix TEFI (NDLR, récompenses de télévision russe ; remises par l’Académie de la télévision russe, elles honorent chaque année depuis 1994 les meilleures émissions et les meilleurs professionnels de la télévision russe). La star de REN TV a remporté le prix du meilleur programme éducatif. Une nouvelle qui lui a valu les moqueries de nombreux internautes du pays, comme le rapporte un récent article de Radio Free Europe/Radio Liberté.

Il faut dire que l’homme est aussi l’architecte d’une autre émission bien connue intitulée « Les hypothèses les plus choquantes ». Cette dernière est régulièrement accusée de donner du temps d’écran à des théories pseudo-scientifiques, et ce sans explicitement chercher à les démonter, comme l’explique le média polonais Belsat. Ainsi, l’un des derniers épisodes, qui avait pour titre « Mais la Terre est plate ! », diffusé sur les ondes de REN TV le 25 septembre dernier, s’intéressait par exemple à la théorie de la Terre plate — un comble dans la patrie de l’illustre Youri Gagarine. Au terme de 45 minutes de musique mélodramatique, avec des « experts » pesant essentiellement le pour, et rarement le contre, d’une théorie dont le sophisme n’est pourtant plus à démontrer, le programme se termine avec le narrateur se demandant « mais quelle est donc la vérité ? »

À cette occasion, la twittosphère russe s’en est donnée à cœur joie, multipliant les « mèmes », comme celui ci, dépeignant le cosmonaute russe Youri Gagarine au téléphone qui dans une première vignette demande « Salut, génération future ! Comment ça va en 2017 ? Est-ce que vous volez vers Mars ? », avant de répondre, la mine déconfite, dans une seconde « …Qu’est-ce qui est plat ? » :

Cependant, comme le détaille le site russophone d’information indépendant Medusa, le reste du palmarès de ces TEFI ne relève pas vraiment le niveau. Ainsi, « Vremya » et « Vesti Nedeli » deux émissions du soir diffusées respectivement sur Pervyi Kanal et Rossiya-1, deux chaînes très regardées en Russie, ont elles aussi été récompensées par l’Académie. Des émissions qui ne se sont pas toujours illustrées par leur intégrité, comme le rappelle Anna Krasnoperova du site d’information russe The Insider.

Au rang de leurs récentes productions : un segment sur l’opposant russe Alexei Navalny qui serait selon eux un informateur de la CIA, la « fake news » de l’ado germano-russe qui accusait des migrants de viol en Allemagne, celle du migrant syrien Ghazia A. accusé d’avoir touché près de 400 000€ d’allocations pour lui, ses 4 femmes et ses dizaines d’enfants, plusieurs reportages mensongers sur la ville suédoise de Malmö qui serait devenue « la capitale du viol » à cause d’un immense afflux de réfugiés, et enfin, cerise sur le gâteau, un programme manipulant les images et affublé de doublages erronés sur la situation politique en France, qui avait d’ailleurs à l’époque été épinglé par les équipes du Petit Journal.

Recommandé pour vous

0 commentaires

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Testez 8e étage gratuitement pendant 1 mois !

Des grands reportages exclusifs en toute indépendance 🌍
ESSAI GRATUIT