[Jeu de cartes] L’Internet à toute vitesse ! 🔒

Il y a quelques semaines nous évoquions sur 8e étage l’importance du colossal réseau de câbles sous-marins sur lequel repose, entre autres, une grande partie de l’ossature de l’Internet mondial. Aujourd’hui, nous avons décidé dans “Jeu de cartes” de nous intéresser à la vitesse moyenne des connexions Internet dans les différents pays du monde. Quel pays possède la meilleure connexion Internet fixe au monde ? Qu’en est-il de l’Internet mobile ?

photo
(Photo Flickr/ James Cridland)

De nos jours, alors que nous vivons dans un monde du culte de l’urgence et l’instantanéité, d’aucuns diraient qu’il n’y a rien de plus frustrant que de devoir patienter le temps qu’une page s’affiche ou qu’une vidéo charge. Alors que la fibre optique s’installe, lentement mais sûrement, dans de nombreux pays européens (dont la France), et que la 4G se démocratise de plus en plus, il convient de rappeler qu’en matière d’Internet tout le monde est encore loin d’être logé à la même enseigne.

La carte ci-dessous a été réalisée en août par le fournisseur d’accès à Internet britannique Cable.co.uk. L’entreprise explique ainsi s’être attelée à rendre lisibles des données récoltées pendant douze mois, et ce jusqu’au 10 mai de cette année, en provenance du Measurement Lab (NDLR, une plateforme mise en place il y a cinq ans par des universitaires américains, et fruit d’un partenariat entre le New America’s Open Technology Institute, Google Open Source Research et le PlanetLab de l’université de Princeton). Ces données, fruit de quelque 63 millions de tests de débit en téléchargement, sont certainement parmi les plus fiables qui existent à ce jour. Elles sont disponibles dans leur intégralité ici.

Sur la carte, les pays sont représentés selon un code couleur facile à identifier : plus la couleur est claire, plus l’Internet fixe y est rapide. Pour rendre tout cela un peu plus concret, la carte de Cable.co.uk propose également une autre information : le temps nécessaire, en secondes, pour télécharger un film en HD. À noter que certains pays ont été exclus du classement en raison de la faible taille de leurs échantillons. Notamment, la Corée du Sud est absente de ce classement bien qu’elle ferait partie des pays dont l’Internet est le plus rapide au monde.

newdatacarto map 1

Map created by mimilaunder in CARTO

En matière de connexion Internet fixe, l’Europe et l’Asie se partagent clairement le Top 10. Ainsi, c’est Singapour qui occupe la première place du classement avec un débit de 55,13Mb/s en téléchargement. On retrouve ensuite la Suède (40,16Mb/s), Taïwan (34,4Mb/s), le Danemark (33,54Mb/s), les Pays-Bas (33,52Mb/s), la Lettonie (30,36Mb/s), la Norvège (29,13Mb/s), la Belgique (27,37Mb/s), Hong-kong (27,16Mb/s) et enfin la Suisse (26,93Mb/s).

À l’inverse, on retrouve en queue de classements des pays d’Afrique et du Moyen-Orient. Ainsi, c’est le Yémen, pays en guerre depuis 2014, qui occupe la dernière position avec une vitesse moyenne d’à peine 0,34Mb/s. On retrouve ensuite le Gabon (0,41Mb/s) et le Burkina Faso (0,49Mb/s).

Soulignons ici l’ampleur des inégalités en matière d’Internet. Ainsi, les cinq pays avec le meilleur débit ont une connexion Internet près de quarante fois plus rapide que les cinq pays arrivant en queue de classement. Résultat : lorsqu’il faudra à un Yéménite plus de deux jours pour télécharger un film de 7,5Gb en HD, un Singapourien pourra le faire en à peine 18 minutes 34 secondes… Remarquons enfin que 139 pays ne dépassent pas un débit de 10Mb/s en moyenne.

Qu’en est-il de l’hexagone ? La France (13,43Mb/s) arrive, elle, dans le premier quart. En 37e position, elle peut se prévaloir d’une meilleure connexion Internet fixe, en moyenne, que 152 autres pays du monde. Ce faisant, elle se positionne cependant derrière la plupart (22) de ses voisins de l’Union européenne (UE), comme la Belgique (8e), la Suisse (10e), l’Espagne (22e), l’Allemagne (24e) ou encore le Royaume-Uni (31e).

Il convient cependant de souligner qu’il existe d’autres classements, dont les résultats peuvent varier considérablement. L’une des références en la matière est le Global Index de Speedtest. Désormais mis à jour tous les mois, son intérêt réside essentiellement dans le fait qu’il propose des classements séparés (pas de cartes ici) des vitesses de l’Internet fixe et de l’Internet mobile. Il est également possible de voir très facilement quels sont les pays qui ont progressé ou régressé en la matière.

(Capture d'écran  Speedtest Global Index)
(Capture d’écran  Speedtest Global Index)

Un rapide coup d’œil à ce classement nous permet de constater que l’Europe s’en sort très honorablement en la matière. Ainsi, le top 5 est composé de 4 pays européens (dans l’ordre, la Norvège avec 57,94 Mb/s, les Pays-Bas avec 51,92 Mb/s, la Hongrie avec 49,14 Mb/s et l’Islande avec 48,83 Mb/s) suivis de Singapour (48,82 Mb/s). À l’autre extrémité du tableau, l’Irak (121e avec 3.03 Mb/s), le Bangladesh (120e avec 5,10Mb/s) et l’Afghanistan (119e avec 6,17 Mb/s) composent le trio de fin. À noter que ce classement ne regroupe que 121 pays car, pour avoir le droit de figurer sur la liste, un pays doit avoir un minimum de 670 utilisateurs uniques ayant réalisé des tests de débit.

Le sujet vous intéresse ? Nous vous invitons à consulter directement les sites de Cable.co.uk et le Global Index de Speedtest. Bonne lecture.

Recommandé pour vous

0 commentaires