Inde : 40 à 50% des produits frais jetés en raison d’une mauvaise chaîne du froid

Une récente étude indique que 40% à 50% des produits frais de l’Inde, premier producteur de lait et second producteur de fruits et légumes au monde, partiraient à la poubelle en raison du non respect de la chaîne du froid. Un colossal gaspillage alimentaire qui représenterait 440 milliards de dollars américains (environ 374 milliards d’euros) de denrées.

(Photo Flickr/ Marian Bijlenga)
(Photo Flickr/ Marian Bijlenga)

L’Inde possède près de 6300 entrepôts frigorifiques avec une capacité [de stockage] de 30,11 millions de tonnes, qui sont seulement capables de stocker près de 11% du total des produits périssables du pays”, explique D S Rawat, le secrétaire général des Chambres de Commerce et d’Industrie associées d’Inde (ASSOCHAM) dans les pages de The New Indian Express. Il y cite une récente étude qui souligne les carences du pays en matière de chaîne du froid. Aussi appelée “chaîne frigorifique”, elle consiste maintenir les aliments à une température basse afin de leur permettre de conserver leurs qualités — hygiéniques, nutritionnelles ou encore organoleptiques — et de les garder sains, du lieu de production jusqu’à la cuisine.

En effet, 40 à 50% des produits frais indiens finiraient à la poubelle en raison d’une mauvaise gestion de la chaîne du froid. Les pertes estimées atteindraient quelque 440 milliards de dollars américains (environ 374 milliards d’euros). La valeur de la chaîne du froid indienne était évaluée à 167,24 milliards de dollars en 2016. Elle devrait atteindre les 234,49 milliards de dollars d’ici 2020.

L’étude met en lumière une croissance lente, mais stable, du secteur au cours de ces dernières années. L’une des raisons étant que, comme nous l’apprend The Times of India, 60% des entrepôts frigorifiques du pays se trouveraient dans seulement quatre États du pays : l’Uttar Pradesh, le Bengale-Occidental, le Gujarat et le Pendjab. Autre raison avancée : des coûts d’exploitation très élevés. “Le manque d’infrastructures adéquates, le manque de personnel correctement formé, des technologies dépassées et un approvisionnement énergétique erratique sont d’autres obstacles majeurs à la croissance de l’infrastructure de la chaîne du froid en Inde”, conclut D S Rawat.

Rappelons que l’Inde demeure le premier producteur de lait et le second producteur de fruits et légumes au monde.

Selon les informations du Programme alimentaire mondial, l’organisme d’aide alimentaire de l’ONU, de nos jours 795 millions de personnes continuent de souffrir de la faim dans le monde. Soit environ une personne sur neuf.

Recommandé pour vous

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Recevez 8e étage dans votre boîte mail !

L'information que vous n'avez pas lue dans les autres médias ! 📬
S'INSCRIRE