Poutine, Jésus et Elon Musk : les modèles des jeunes Russes

Comme chaque vendredi sur 8e étage, nous vous proposons un article “WTF”. L’idée : au travers d’une information qui pourrait à première vue prêter à sourire, évoquer un sujet que nous considérons digne d’intérêt. Cette semaine, nous revenons sur les résultats d’un récent sondage réalisé en Russie par VKontakte (VK), le premier réseau social du pays.

(Photo Flickr/ Global Panorama)
Le président russe, Vladimir Poutine, en 2014.
(Photo Flickr/ Global Panorama)

D’où nous vient ce besoin si pressant de héros, d’idoles ou de modèles lorsque l’on est jeune ? Vaste question. Qu’importe le pays dans lequel vous êtes né, il est fort probable que vous ayez un jour ou l’autre vous aussi érigé certaines personnes — réelles ou imaginaires — au rang de modèles à suivre.

En Russie, les résultats d’un récent sondage conduit par VKontakte (VK), le premier réseau social du pays, sur un échantillon relativement réduit (le résultat est donc à prendre avec précaution) de 10 000 jeunes âgés de 14 à 25 ans, au mois de juillet de cette année, nous permet de nous faire une petite idée des modèles les plus populaires auprès de cette jeune génération. Le tiercé gagnant ? Leurs parents, qui arrivent largement en tête chez la majorité des répondants, personne du tout et, enfin, le président russe Vladimir Poutine. En quatrième et cinquième positions, on retrouve le milliardaire américain Elon Musk et… Jésus Christ, comme nous l’apprend la chaîne de télévision russe RBC.

Ces résultats donneront sûrement le sourire au Kremlin. En effet, cela fait maintenant plusieurs mois que le régime s’échine à trouver une stratégie de campagne qui lui permettrait de toucher efficacement les jeunes à l’approche des élections présidentielles de 2018 — un sujet qui revient régulièrement dans nos pages.

On y apprend également que 93% des jeunes Russes utiliseraient les réseaux sociaux d’une façon ou d’une autre. 64% d’entre eux utiliseraient même VK comme principale source d’information, devant d’autres réseaux sociaux et plateformes en ligne. Moins d’un quart des répondants ont déclaré qu’ils considéraient la télévision comme un médium d’information auquel ils font confiance.

Il sera ainsi intéressant d’évaluer d’ici quelques mois l’impact de la récente autorisation de la publicité politique sur VK qui, rappelons-le, n’est réservée qu’aux candidats officiels.

Recommandé pour vous

0 commentaires