[Podcast] La musique contestataire, cible de choix de la censure

Il y a quelques jours, nous publiions sur 8e étage le reportage « Au Brésil, Mc Kunumi rappe contre le vol des terres indigènes », de notre journaliste Maëva Poulet. Nous vous y racontions l’histoire du rappeur Werá Jeguaka Mirim qui, à seulement 17 ans, est devenu porte-voix des revendications des communautés indigènes au Brésil.

Pour aller plus loin, notre journaliste Agathe Rigo s’est entretenue cette semaine avec de Daniel Brown, vice-président de l’ONG Freemuse, qui s’est fixée pour mission depuis 1998 de traquer les atteintes portées à la liberté artistique dans le monde. Pourquoi a-t-on besoin d’une ONG comme Freemuse ? En quoi les musiciens représentent-ils des cibles de choix en matière de censure ? Comment se met en place l’action de l’ONG auprès des musiciens ? Dans quels pays Freemuse intervient-elle le plus ? Autant de questions auxquelles nous essayons d’apporter des réponses.

Ce podcast est disponible en version vidéo et audio :

~

Recommandé pour vous

0 commentaires