La population française vieillit inexorablement et ce n’est pas une bonne nouvelle

Le Vieux Continent n’aura jamais aussi bien porté son nom. Il suffit de jeter un coup d’œil à l’évolution de l’âge médian en Europe pour s’en apercevoir. Cette semaine dans « Jeu de cartes », notre chronique hebdomadaire toute en cartes, nous nous intéressons aux changements démographiques et ce qu’ils peuvent nous apprendre sur notre avenir.

(Photo Flickr/ frkasb)
(Photo Flickr/ frkasb)

[MAJ] Chronique initialement publié en 2014 et mis à jour le 10 avril 2018

« La vieille Europe ». C’est en ces termes que Donald Rumsfeld, alors secrétaire à la Défense des États-Unis, choisissait en janvier 2003 de désigner les pays européens — parmi eux l’Allemagne et la France – s’étant abstenu de prendre part à l’invasion de l’Irak qui aura lieu deux mois plus tard. Depuis, l’expression demeure utilisée de façon récurrente, aussi bien par les médias que par les politiques.

Bien entendu, l’idée de vieille Europe rejoint ici celle de « Vieux Continent » (surnom parfois donné à l’Europe par opposition au « Nouveau Monde » — l’Amérique). A priori donc, rien à voir avec l’âge médian de sa population, qui sépare un groupe de personnes donné en deux parties numériquement égales ; à ne pas confondre avec l’âge moyen. Pourtant, l’Europe pourrait ne jamais avoir aussi bien porté son surnom qu’à notre époque, comme nous le prouve la carte ci-dessous :

Réalisée par un contributeur de Wikipédia, elle compile des données du CIA World Factbook (NDLR, une publication annuelle officielle de la CIA détaillant chaque pays du monde, du point de vue géographique, démographique, politique, économique, des communications et militaire), en date de 2016, concernant l’âge médian dans les différents pays du monde. Un constat saute immédiatement aux yeux : l'âge médian en Europe, intégralement en bleu foncé, est bien plus élevé que dans n'importe quelle autre région du monde — et tout particulièrement qu'en Afrique.

« Pourquoi s'intéresser à l'âge médian ? », me direz-vous. Tout simplement car cette donnée s’avère être un indicateur pertinent sur le futur d’un pays. C'est elle qui permet ensuite, entre autres, de déterminer l'IDH (indice de développement humain), mais aussi le taux de natalité, de scolarisation, ou encore le pourcentage de la population active d'un pays.

La suite de ce reportage est réservée aux abonnés. 8e étage est un media indépendant, 100% financé par ses lecteurs, sans publicité ni actionnaire. Quatre grands reportages par mois sont ainsi réservés aux abonnés.

N’hésitez pas à nous soutenir à partir de 3,90€ par mois à prix libre (paiement sécurisé/sans engagement) pour accéder à cet article ainsi qu’à tous les autres longs formats du site !

Recommandé pour vous

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Recevez 8e étage dans votre boîte mail !

L'information que vous n'avez pas lue dans les autres médias ! 📬
S'INSCRIRE