Crimée

prevPoutine

Tous les lundis, Piet brosse de manière décalée et colorée une info passée inaperçue. Cette semaine, il est question de Crimée, de pont et de ligne rouge.
(Photo Flickr/ Tom Hilton)

En Crimée, un juge russe a décrété qu'un homme membre du mouvement religieux des Témoins de Jéhovah devait renier sa foi pour éviter le service militaire.
crimea_from_space

Chaque année, la Crimée se rapprocherait de la Russie. C'est en tout cas la conclusion de scientifiques russes.
10269639294_51e0708d32_z

En Crimée, les autorités viennent de lancer un avertissement à la population : se servir en sable sur les plages est désormais passible de prison ferme.
(Capture d'écran  Министерство юстиции Республики Крым)

Le 23 février dernier, à l'occasion du Jour du défenseur de la patrie, les autorités ont remis à trois nouveaux-nés de Crimée des formulaires d'enrôlement.
Mustafa Dzhemilev, l'ancien président du Majlis du peuple tatar de Crimée. Il s'est vu interdire l'accès à la péninsule jusqu'en 2019.
(Photo Flickr/ Ministry of Foreign Affairs of the Republic of Poland)

Le Majlis des Tatars de Crimée pourrait bien être en train de vivre ses dernières heures.
Signature du traité d'accession de la République de Crimée et Sébastopol à la Russie en mars 2014. (photo kremlin.ru)

Vladimir Poutine a déclaré dans la nuit, en urgence, que le 27 février, date anniversaire de l'annexion de la Crimée, serait désormais un jour férié en Russie.
Les forces biélorusses en démonstration à l'occasion de la journée nationale de l'armée. (photo flickr/radiosvaboda)

Coincée entre l'Ukraine, la Russie et l'Europe, la Biélorussie a peur d'être la prochaine sur la liste des conquêtes de Vladimir Poutine.
(photo flickr/Lyosha Beshenov)

Si le Big Mac est devenu un sandwich introuvable en Crimée depuis avril, il est désormais possible d'y commander un Tsar ou un Bogatyr, les burgers vedettes de RusBurger, l'équivalent russe des fastfoods au M jaune.
La carte mise en ligne sur Wikipedia fait apparaître la Crimée sur le territoire Russe tout en symbolisant les contestations (Wikimedia/Commons)

Dans les cartes proposées par l'encyclopédie collaborative, le territoire ukrainien annexé par la Russie appartient désormais aux deux pays à la fois.