Déchets

Dessin par Piet ( Piet/8e étage)

Tous les mardis, Piet brosse l’info d’une manière décalée en abordant un sujet oublié par l’actualité. Cette semaine, il est question de Chine, des États-Unis et d'ordures.
(Photo Flickr/ wastebusters)

Aux Samoa américaines, les autorités ont décidé de recompacter les déchets de leur unique décharge pour lui permettre de fonctionner 15 années de plus.
(image Ferdi Rizkiyanto)

En étudiant les courants marins, il est possible de déterminer dans quel vortex de pollution les déchets humains vont aller finir leur course.
La centrale d'Iru, dans le nord du pays.
(Photo Flickr/ Johan Viirok)

Une partie croissante de l'électricité estonienne provient de la combustion de la biomasse. Les déchets venant à manquer, le pays est devenu importateur.
(Capture d'écran Youtube/ Arator)

Un petit village hongrois vient de décider de remiser ses camions poubelles au profit de calèches tirées par des chevaux.
(photo flickr/Jason Mrachina)

Les employés municipaux accompagnés de leur poubelles à roulette pourraient bientôt être remplacés par des drones à Dubaï.
(Photo Flickr/ H. Silenus)

À Lima, la capitale péruvienne, une équipe de biologistes surveille tous les faits et gestes d'une dizaine de vautours équipés de GPS et de GoPro.
6802491699_07495affc1_z

Les Maldives ont choisi Thifalushi, une des 1200 îles de l'archipel, pour entasser les centaines de tonnes de déchets produits chaque jour par les touristes. Une situation de plus en plus ingérable.
Montagne de déchets à Houmt Souk, chef lieu administratif de Djerba. (photo Sylvia Schulz)

Depuis deux ans, les déchets s'accumulent sur l'île de Djerba. Les autorités ne trouvent pas de solution et les habitants sont excédés.
(photo Garbage Clinical Insurance/Dhina Chahyatiningsih)

Chargés de sacs remplis de bouteilles en plastique vides et de vieux papiers, les habitants de Malang viennent se faire prodiguer des soins gratuitement à la clinique de Mawar Husada.