Europe de l’Est

(flickr/Dr Shordzy)

L'utilisation d'un système typographique archaïque par l'état civil suisse a obligé près de 100 000 personnes à renoncer à la graphie originale de leur nom.