Femmes

(Photo Flickr/ DFID - UK Department for International Development)

Cette semaine dans "Jeu de cartes", nous revenons à l'occasion de la Journée des droits des femmes sur les inégalités en matière de santé qui les frappent.
prevpietarmee

Tous les lundis, Piet brosse de manière décalée et colorée une info passée inaperçue. Cette semaine, il est question de femmes, d'armée et d'égalité.
7340735668_2d75f5b6c2_z

Une bonne partie des citoyens du Tadjikistan a récemment reçu de la part des autorités une série surréaliste de SMS leur disant comment s'habiller.
Les joueuses de la Villa 31 attendent le coup de sifflet de l'entraineuse.(photo Louise Michel d'Annoville/8e étage)

Dans le principal bidonville de la capitale argentine, les femmes ont décidé de lever un carton rouge contre le sexisme en se réappropriant le terrain de football. Un match décisif dans ce pays où le respect se joue un ballon ...
Cristina, assise sur la place San Martin, attend le debut de la manifestation, le 19 octobre 2016 à Lima. (photo Adeline Haverland/8e étage)

Quand il est question de "culture du viol", l'Inde ou le Bangladesh sont fréquemment pointés du doigt. Mais en Amérique du Sud, la situation n'est guère meilleure. Au Pérou, 19 femmes se font violer chaque jour.
(photo flickr/Meena Kadri)

Le rôle de Karta, chef de la famille hindoue, n'est plus réservé aux hommes. 
A Zanzibar, les femmes ont le droit de vote, mais aussi la pression de leur mari. (Photo Wikipedia)

Une cinquantaine de femmes ont été obligées de divorcer après avoir voté pour un candidat autre que celui préconisé par leur mari.
piet52tease

Tous les vendredis, Piet brosse d'une manière décalée et colorée une info passée inaperçue.
En 2012, 28% des femmes du Kirghizistan affirmaient avoir déjà été victimes de violences domestiques. (Photo Flickr - seair21)

Au Kirghizistan, les femmes victimes de violences conjugales ne reçoivent pas l'aide qu'elles devraient de la part des autorités.
"Pinjra Tod", pour "briser la cage", est une campagne qui dénonce les couvre-feu destinées uniquement aux femmes en Inde. (Photo Twitter)

Selon les autorités, les couvre-feu sont restent le meilleur moyen de protéger les femmes des agressions. Pour les Indiennes, cette politique revient à prendre le problème à l'envers et à infantiliser les femmes.