Tatars

(Capture d'écran  Министерство юстиции Республики Крым)

Le 23 février dernier, à l'occasion du Jour du défenseur de la patrie, les autorités ont remis à trois nouveaux-nés de Crimée des formulaires d'enrôlement.
Mustafa Dzhemilev, l'ancien président du Majlis du peuple tatar de Crimée. Il s'est vu interdire l'accès à la péninsule jusqu'en 2019.
(Photo Flickr/ Ministry of Foreign Affairs of the Republic of Poland)

Le Majlis des Tatars de Crimée pourrait bien être en train de vivre ses dernières heures.