tatouage

Oeuvre du tatoueur japonais Gakkin. (photo Gakkin)

Une règlementation très stricte oblige les tatoueurs japonais à détenir une licence de médecine. Résultat, beaucoup se voient infliger des amendes pour la simple pratique de leur métier.
800px-Tattooing

Un tatoueur a mis au point une technique pour conserver les motifs à l'encre et la peau dans laquelle ils sont incrustés.