Willas

(photo illustration flickr/boston_public_library)

Comparable à une "pierre de rosette" moderne, l'alphabet secret développé par les chefs de cartels honduriens leur permet de commanditer assassinats ou opérations de contrebande depuis leur cellule.