En Guyane, discorde autour de la Montagne d’or

Le projet Montagne d’Or, s’il voit le jour, pourrait devenir la plus grande mine que la France ait connue. La population guyanaise sera appelée à se prononcer sur la question à partir de mars, à l’occasion d’un débat public, malgré le peu d’informations transparentes. D'un côté, les initiateurs du projet promettent des milliers d'embauches dans un département qui souffre cruellement du chômage. De l'autre, les scientifiques mettent en garde contre les dégâts irréversibles que causerait une telle mine sur la nature luxuriante guyanaise.

(Illustration Laurent Moreau pour 8e étage)
(Illustration Laurent Moreau pour 8e étage)

Philippe Boré se complaît dans son « enfer vert ». La forêt guyanaise, c’est sa bibliothèque d’Alexandrie. Une source infinie de savoirs et de mystères qu’il explore depuis une vingtaine d’années. Balata, bois canon, ficus étrangleur, wacapou, fromager... Ce passionné de botanique récite le nom des arbres comme un sonnet. Il marche dans cette forêt épaisse, glissant sur un sentier de latérite humide, le cou tordu vers la canopée. « Ici, il y a autant d’espèces d’arbres sur un hectare qu’en métropole sur tout le territoire. C’est une biodiversité remarquable. » Le cri rauque d’un couple d’aras au-dessus de sa tête déchire la symphonie de l’Amazonie. Philippe interrompt son observation d’un palmier vieux de 300 ans.

Cette forêt sortie d’un tableau du Douanier Rousseau qui s’étend sur les flancs de la Montagne de Kaw, à 50km à l’est de Cayenne, a failli se métamorphoser il y a une dix ans. Avant que l’État français n’y mette un coup de semonce en 2008, la compagnie canadienne Iamgold Corporation prévoyait de creuser sur sa concession du lieu-dit Camp Caïman, une mine aurifère à échelle industrielle. « Il y aurait pu y avoir là deux fosses d’un kilomètre de large… », se souvient Philippe, qui à l’époque, fonde l’association de protection de l’environnement Maïouri Nature Guyane. « L’industrie minière utilise du cyanure pour extraire l’or. Les déchets, les boues cyanurées, sont stockés dans des bacs qui risquent de déborder. Or ici, il peut pleuvoir jusqu’à 150 mm par jour (NDLR, moyenne entre saison sèche et saison des pluies) ! C’est exactement ce qui s’est passé sur le Rio Doce. » En 2015, au Brésil, une avalanche de boue toxique avait déferlé sur la vallée après la rupture des bassins de rétention adjacents à la mine. 

L'épisode a été pour le pays une catastrophe écologique sans précédent, et les voisins guyanais s’en souviennent. « Heureusement, la population guyanaise s’est soulevée pendant dix-huit mois de lutte militante. C’était LE premier projet qui serait passé comme lettre à la poste s’il n’y avait pas eu de lanceurs d’alerte. » Philippe fronce les sourcils. « Aujourd’hui, on fait face à un autre projet, trois fois plus gros celui-là ! En pleine forêt humide… Ce serait une bombe à retardement pour les générations futures. »

Ce projet baptisé Montagne d’Or (aussi connu sous le nom de mine de la Montagne d'Or) ne cache pas ses perspectives gargantuesques. Si elle voit le jour, elle sera la plus grosse mine d’or que la France ait connue. Avec une concession de 15 km2 dans l’ouest guyanais, soit l’équivalent de l’aéroport d’Orly, le consortium russo-canadien de NordGold et Columbus Gold, espère extraire 85 tonnes d’or primaire pendant les douze années d’exploitation, entre 2022 et 2034. Tout cela ne s’exprime encore qu’au conditionnel puisque la société n’a pas obtenu tous les feux verts. Il faut dire que le souvenir de l’annulation du projet Camp Caïman crispe les représentants de la filière aurifère.

La suite de ce reportage est réservée aux abonnés. 8e étage est un media indépendant, 100% financé par ses lecteurs, sans publicité ni actionnaire. Quatre grands reportages par mois sont ainsi réservés aux abonnés.

N’hésitez pas à nous soutenir à partir de 3,90€ par mois à prix libre (paiement sécurisé/sans engagement) pour accéder à cet article ainsi qu’à tous les autres longs formats du site !

Recommandé pour vous

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Recevez 8e étage dans votre boîte mail !

L'information que vous n'avez pas lue dans les autres médias ! 📬
S'INSCRIRE