En Irlande du Nord, les arts martiaux amènent la paix

Vingt ans après les Accords de paix, la société nord-irlandaise reste encore ségréguée entre catholiques et protestants, jusque dans le sport où les premiers jouent au football gaélique et les seconds au soccer. Discipline grandissante en Europe, les arts martiaux mixtes (MMA), popularisés par l’Irlandais Conor McGregor, montrent une troisième voie. Dans les deux villes principales d’Irlande du Nord, des clubs permettent à des jeunes issus des quartiers populaires des deux communautés de se rencontrer. L’occasion d’apprendre à se respecter, soi et les autres.

(photo Yann Levy/8e étage)
(photo Yann Levy/8e étage)

18h20. La nuit est déjà tombée en cette fin d'après-midi de février. Les voitures se pressent pour se garer sur le parking jouxtant une zone industrielle en périphérie de Derry-Londonderry, la deuxième plus grande ville d'Irlande du Nord, province britannique qui s'étale sur six comtés dans le nord de l'île irlandaise. L'entraînement d’arts martiaux mixtes (MMA) commence dans moins de dix minutes.

Sac de sport en bandoulière, les jeunes, en grande majorité des garçons, défont leurs lacets. Leurs paires de chaussures viennent se rajouter à la multitude qui recouvre le sol à l'entrée de la salle. À l'intérieur, les néons ne fonctionnent qu'à moitié. Cela sent la sueur des cours passés.

Strike Martial Arts Academy ne s’arrête jamais. Ce club de MMA est ouvert tous les jours midi et soir, depuis quatre ans. Il a fait partie des premiers à voir le jour dans cette ville de 110 000 habitants. « La discipline s'est beaucoup développée en Irlande du Nord ces dernières années », explique Daniel Quigley, aka « Pinta ». Fondateur âgé de 32 ans, il est également ancien combattant professionnel de kickboxing, quadruple champion du monde. « Quand j'ai ouvert la salle, nous n'étions que quelques entraîneurs à Derry. Maintenant, nous sommes une dizaine ! »

La suite de ce reportage est réservée aux abonnés. 8e étage est un media indépendant, 100% financé par ses lecteurs, sans publicité ni actionnaire. Quatre grands reportages par mois sont ainsi réservés aux abonnés.

N’hésitez pas à nous soutenir à partir de 3,90€ par mois à prix libre (paiement sécurisé/sans engagement) pour accéder à cet article ainsi qu’à tous les autres longs formats du site !

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Recevez 8e étage dans votre boîte mail !

L'information que vous n'avez pas lue dans les autres médias ! 📬
S'INSCRIRE