Comprenez l’importance des impôts avec Taxlandia, un jeu de l’UE développé… au Luxembourg !

Dans l’indifférence la plus totale, l’Union européenne a fait développer un jeu de gestion politique qui occupera difficilement votre neveu en CE2 plus de 10 minutes. Pourtant, question taxes, les développeurs grecs basés au Luxembourg étaient plutôt bien informés.

Ce papier est le premier épisode d'une nouvelle chronique intitulée "Bons baisers de Bruxelles", gérée par notre journaliste spécialisé en affaires européennes Pierre Pauma. Dans cette nouvelle série, Pierre Pauma vous racontera l'actualité de Bruxelles comme vous ne l'avez jamais vue, avec humour et légèreté. Souvent considérée comme ennuyeuse, l'information européenne est pourtant au coeur de la vie des citoyens français, pour le meilleur ou pour le pire...

Aperçu du jeu Taxlandia.  (Éditeur : Union européenne)
Aperçu du jeu Taxlandia.
(Éditeur : Union européenne)

Le divertissement comme introduction aux sujets complexes. La belle idée. Le « Serious Game » a vécu de belles années d’insouciance, avant que la communication politique ne mette le grappin dessus. Le Monopoly, créé en 1935, en est peut-être le plus célèbre exemple. L’idée a depuis fait son chemin. En France, le groupe parlementaire La République en Marche a même décidé de lui consacrer un groupe d’étude.

Pour l’Union européenne (UE), le « Serious Game » est un des piliers du programme TaxEdu lancé en novembre 2017, et ce dans la plus grande indifférence. Avec ce portail pédagogique, l’UE veut sensibiliser le jeune public à l’utilité des impôts et des services publics. Tout sauf anodin, à l’heure où les eurosceptiques se régalent d’argumentaires simplistes farcis de chiffres sur le coût des institutions européennes pour le contribuable. À Bruxelles, Pierre Moscovici himself s’est félicité du lancement de TaxEdu, mais personne ne semble l’avoir entendu depuis les rédactions parisiennes. Au menu : des vidéos explicatives, des fiches pédagogiques en ligne… Mais aussi Taxlandia, un jeu vidéo qui vous propulse à la tête d’un pays de l’Union européenne.

Le scénario : longtemps prospère grâce à un taux d’imposition ridiculement bas ayant attiré de nombreux investisseurs, le petit pays de Taxlandia a subi la crise de plein fouet. L’économie moribonde et le mauvais état des infrastructures causé par de faibles investissements publics font fuir entreprises et touristes. Avec un niveau de difficulté adapté à l’âge du joueur (9-12 ans, 13-17 ans, 18-25 ans) vous devrez fixer un nouveau taux d’imposition et réaliser des investissements judicieux dans l’économie, les services publics et l’environnement, afin de redresser le pays. À la fin de l’année, vous pourrez choisir de financer ou non de grands projets : ils rendront de fiers services à la population, mais pèseront lourd dans votre budget. Le joueur français se frotte les yeux : les services publics c’est important, et c’est « Bruxelles » qui le dit après des années de coups de pression pour non-respect des 3% de déficit ?

La suite de ce reportage est réservée aux abonnés. 8e étage est un media indépendant, 100% financé par ses lecteurs, sans publicité ni actionnaire. Quatre grands reportages par mois sont ainsi réservés aux abonnés.

N’hésitez pas à nous soutenir à partir de 3,90€ par mois à prix libre (paiement sécurisé/sans engagement) pour accéder à cet article ainsi qu’à tous les autres longs formats du site !

Recommandé pour vous

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Recevez 8e étage dans votre boîte mail !

L'information que vous n'avez pas lue dans les autres médias ! 📬
S'INSCRIRE