[Jeu de cartes] Les désastreux effets de la pollution atmosphérique sur votre santé 🔒

Cette semaine dans « Jeu de cartes », notre chronique hebdomadaire toute en cartes, nous avons décidé de passer en revue quelques outils permettant de rendre plus concrète la menace que la pollution atmosphérique fait peser sur la santé des habitants d'Europe et du monde

(Photo Flickr/ Gauthier DELECROIX - 郭天)
(Photo Flickr/ Gauthier DELECROIX - 郭天)

En octobre dernier, un rapport de l'Agence européenne de l’environnement (AEE) nous apprenait que la pollution de l’air continue de causer plus de 500 000 morts par an en Europe. S'il semble que la qualité de l'air s'améliore lentement, un grand nombre de pays continuent de dépasser les normes en vigueur. En résulte un bilan macabre : en 2014, 520 400 personnes seraient mortes prématurément (avant 65 ans) dans 41 pays d’Europe, dont 487 600 rien que dans l’Union européenne (UE), comme le révélait alors Le Monde.

Afin d’obtenir ces résultats et déterminer l’impact de cette pollution sur la santé des Européens, l’AEE explique avoir utilisé des données démographiques et épidémiologiques qu'elle a ensuite croisées avec les mesures des concentrations de polluants obtenues grâce à plus de 2 500 stations réparties sur le continent. Sans surprise, les polluants les plus toxiques se révèlent être les particules fines de type PM2,5 (soit celles d'un diamètre inférieur à 2,5 micromètres), qui causent chaque année 428 000 victimes européennes. Suivent le dioxyde d’azote (NO2) puis l’ozone (O3), respectivement responsables de 78 000 décès et 14 000 décès.

La France fait tristement partie du top 5 des pays où l'on décompte le plus de victimes. Avec 45 840 décès imputables à la pollution atmosphérique, elle arrive en cinquième position, derrière l’Allemagne (81 160 morts), l’Italie (79 820), le Royaume-Uni (52 240) et enfin la Pologne (48 690), qui est le pays de l'UE le plus gravement touché en rapport à sa population.

La suite de ce reportage est réservée aux abonnés. 8e étage est un media indépendant, 100% financé par ses lecteurs, sans publicité ni actionnaire. Quatre grands reportages par mois sont ainsi réservés aux abonnés.

N’hésitez pas à nous soutenir à partir de 3,90€ par mois à prix libre (paiement sécurisé/sans engagement) pour accéder à cet article ainsi qu’à tous les autres longs formats du site !

Recommandé pour vous

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Recevez 8e étage dans votre boîte mail !

L'information que vous n'avez pas lue dans les autres médias ! 📬
S'INSCRIRE