Quels sont les pays les plus menacés par le réchauffement climatique ? – [Jeu de cartes]

Cette semaine dans « Jeu de cartes », notre chronique hebdomadaire toute en cartes, nous vous proposons de réfléchir quelques instants au futur de notre planète. Nous nous poserons une question simple : quels sont les pays qui sont les plus mis en danger par le réchauffement climatique ? Nous commencerons par nous intéresser à une série de cartes réalisées à partir des données les plus récentes du Notre Dame Global Adaptation Index, avant de nous intéresser aux fascinants travaux d'une hydrologue de l'université de Francfort, en Allemagne, qui a eu l'idée originale de recourir à des cartogrammes pour attirer notre attention sur les populations – et pas seulement les pays – qui ont potentiellement le plus à perdre en cas de scénario catastrophe.

(Photo Flickr/ Stuart Rankin)
(Photo Flickr/ Stuart Rankin)

En 2015, les ministres des Finances de vingt pays ont créé, en marge des assemblées annuelles de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International qui se tenaient à Lima, au Pérou, le V20. Ce nouveau groupe, qui rassemble les vingt pays se considérant comme les plus menacés par le réchauffement climatique englobe près de 700 millions de personnes. Les Vulnerable twenty, composés de l'Afghanistan, du Bangladesh, de la Barbade, du Costa Rica, de l’Éthiopie, du Ghana, du Kenya, de Kiribati, de Madagascar, des Maldives, du Népal, des Philippines, du Rwanda, de Sainte Lucie, de la Tanzanie, du Timor oriental, du Tuvalu, du Vanuatu et du Vietnam expliquaient à l'époque vouloir « agir collectivement pour encourager une augmentation significative des financements publics et privés » afin de lutter contre le réchauffement climatique.

Aujourd'hui, ces pays sont-ils véritablement les plus menacés ? Pour tenter de répondre à cette question, penchons-nous tout d'abord sur une intéressante série de cartes récemment publiées par Eco Experts, une entreprise britannique spécialisée dans le domaine de la comparaison énergétique. En se basant sur les données les plus récentes du Notre Dame Global Adaptation Index, un classement annuel initié par des chercheurs de l'université américaine de Notre Dame, dans l'Indiana, afin d'évaluer la vulnérabilité d'un pays au réchauffement climatique, ses équipes ont souhaité illustrer par des cartes qui s'en sortirait le mieux si nous n'arrivions pas à lutter efficacement contre le réchauffement climatique. Eco Experts explique avoir rajouté une donnée au classement de l'université : les émissions de CO2 de cinq plus gros pollueurs du monde.

Pour établir ce classement, les chercheurs de l'université américaine de Notre Dame expliquent se baser sur l'un des pires scénarios catastrophes possibles — ce qui supposerait donc que l'homme, aveuglé par son égo, décide de dénigrer les nombreuses observations scientifiques qui tendent à prouver qu'il est, du moins partiellement, à l'origine du réchauffement climatique actuel.

Les chercheurs analysent ensuite les situations présentes de 181 pays du monde. Ils prennent en compte une variété de critères, dont, entres autres, l'accès aux soins de santé, les réserves de nourriture ou encore la stabilité des gouvernements. En ressort un classement des pays qui se voient attribuer un score sur 100 en fonction de leur capacité supposée à faire face aux défis posés par une planète bleue qui se réchauffe.

Comme le montre la carte ci-dessous, tous les pays ne sont pas égaux face au réchauffement climatique et certains devraient s'en sortir nettement mieux que d'autres — qu'importe qu'ils soient ou non de gros émetteurs de CO2. « En fin de compte, ça n'ira pas mal partout », résume Bruce Riordan, le directeur du Climate Readiness Institute, de l'université de Californie, dans les pages de Business Insider. « C'est une question de qui arrive à s'organiser pour s'adapter à la situation ». En cas de scénario catastrophe, il faudra néanmoins se lever tôt pour trouver un pays suffisamment chaud, mais pas trop, qui ne coure le risque d'être ravagé ni par les ouragans ni par les inondations...

La suite de ce reportage est réservée aux abonnés. 8e étage est un media indépendant, 100% financé par ses lecteurs, sans publicité ni actionnaire. Quatre grands reportages par mois sont ainsi réservés aux abonnés.

N’hésitez pas à nous soutenir à partir de 3,90€ par mois à prix libre (paiement sécurisé/sans engagement) pour accéder à cet article ainsi qu’à tous les autres longs formats du site !

Recommandé pour vous

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Recevez 8e étage dans votre boîte mail !

L'information que vous n'avez pas lue dans les autres médias ! 📬
S'INSCRIRE