La justice allemande retoque un décret Merkel anti-européen

La famille El Kadi.
 La famille El Kadi.

 

Le gouvernement allemand a été condamné par le tribunal administratif de Dortmund, en fin de semaine dernière, à verser 1033 euros par mois à Said El Kadi, un citoyen espagnol venu s’installer en Allemagne avec sa famille en juillet 2013.

L’ancien boulanger, maintenant livreur de pizzas dans la province de Dortmund, avait quitté l’Espagne ravagée par la crise financière pour l’Allemagne où il espérait y retrouver du travail et soigner sa femme atteinte d’un cancer. « J’ai vu à la télévision qu’en Allemagne les gens n’avaient pas besoin de travailler pour toucher des prestations sociales, contrairement à l’Espagne », a déclaré Said El Kadi au site internet Focus.de.

A son arrivée, Said El Kadi apprend qu’un décret datant de juillet 2012 l’empêche de toucher l’aide pour les bas revenus (l’équivalent du RSA, ndlr). Le pays souhaitant faire des économies face à l’afflux d’immigrants en provenance des pays de la zone euro touchés par la crise, a décidé, unilatéralement, de limiter cette aide aux citoyens allemands.

Avec son avocat Lars Schulte-Bräucker, le citoyen espagnol attaque le gouvernement allemand en mettant en avant que le pays ne peut pas accorder moins de droits aux citoyens européens qu’aux Allemands, en vertu de la législation européenne.

Un argument validé par le tribunal administratif de Dortmund qui a aussi relevé que la survie de la famille était menacée si les prestations de base n’étaient pas maintenues.

Recommandé pour vous

0 commentaires

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Testez 8e étage gratuitement pendant 1 mois !

Des grands reportages exclusifs en toute indépendance 🌍
ESSAI GRATUIT