Donetsk, nouvel eldorado du tourisme de guerre

« Offrir une vision de ce qu’est la vie à Donetsk en une semaine de temps », c’est le but du voyage proposé par Christelle Néant aux francophones soutenant la cause d’un Donbass indépendant. Alors qu’en Ukraine les adeptes du tourisme macabre peuvent visiter Tchernobyl, dans la région sécessionniste prorusse de l’est du pays la jeune femme leur propose une fenêtre sur le quotidien des civils dans une région déchirée par la guerre.

Donetsk, septembre 2016. (photo Joao Bolan/8e étage)
Donetsk, septembre 2016. (Photo Joao Bolan/8e étage)


Christelle Néant est Française. Elle a quitté son pays avec chien et voiture et a parcouru plus de 4000 kilomètres pour venir aider la République populaire de Donetsk en tant que « soldat de l’information ». Au sein de l’agence de « réinformation » Donipress, créée par le Finlandais Janus Putkonen, la jeune femme a élaboré un programme complet pour offrir ce qu'elle considère être « une vision objective de ce qu’est la vie à Donetsk en une semaine de temps ». Un projet essentiel, selon elle, puisque depuis le début du conflit ukrainien, près de 10 000 personnes ont perdu la vie.

Dans un café de la place Lénine de Donetsk, la jeune femme nous a expliqué son parcours et confié ses espoirs. La démarche de Christelle vise à « jeter des ponts avec les pays européens afin de contourner le blocus médiatique ». Comme bon nombre de conspirationnistes, elle considère que l’information occidentale soutient le régime de Kiev. Quand nous prononçons l’expression « tourisme de guerre », elle réagit immédiatement, « je n’aime pas trop le terme tourisme, car je trouve que ça fait voyeur ». Les curieux seront rassurés, elle n’accueille pas plus de quinze participants à la fois. « On ne veut pas faire les choses en mode touristes japonais qui débarquent en autocar ».



La suite de ce reportage est réservée aux abonnés. 8e étage est un media indépendant, 100% financé par ses lecteurs, sans publicité ni actionnaire. Quatre grands reportages par mois sont ainsi réservés aux abonnés.

N’hésitez pas à nous soutenir à partir d’1,50€ par mois à prix libre (paiement sécurisé/sans engagement) pour accéder à cet article ainsi qu’à tous les autres longs formats du site !

Recommandé pour vous

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe