Royaume-Uni : Un géant du tourisme décide de boycotter les zoos

 Responsible Travel, une agence de voyages britannique, a annoncé la suppression de ses offres qui incluent des visites au zoo. Elle a précisé qu’elle continuera de travailler à l’avenir avec des installations où les animaux ne sont pas mis en cage pour le simple plaisir de l’homme, comme les réserves naturelles et les centres de sauvetage animaliers.

(Photo Flickr/ nikolay semenov)
(Photo Flickr/ nikolay semenov)

Arrêter de faire la publicité des zoos. C’est ce qu’a décidé l’agence de voyages britannique Responsible Travel, quitte à perdre au passage quelques clients. En effet, elle vient de s’engager à totalement supprimer de ses offres les visites au zoo, comme nous l’apprend un récent article du Guardian.

Il n’existe pas de « raison justifiable » de garder les animaux en captivité, a ainsi déclaré l’agence dans un communiqué. Elle avance quatre raisons principales pour cette décision : il est reconnu qu’il y existe des problèmes concernant le bien-être des animaux ; il existe beaucoup de manières d’informer les gens sur la vie sauvage qui ne requièrent pas le maintien des animaux en captivité ; même si certains zoos financent des programmes de conservations, en moyenne les zoos ne sont encouragés qu’à y allouer 3% de leurs dépenses ; près de 90% des animaux actuellement enfermés dans les zoos ne sont pas en danger.

En conséquence, Responsible Travel a d’ores et déjà supprimé de son offre six excursions comprenant des visites au zoo. L’agence serait également en train de réaliser un « audit approfondi » de toutes les installations amenées à travailler avec des animaux avec lesquelles elle collabore dans le monde. Elle a précisé qu’elle émettra prochainement des directives détaillant celles avec lesquelles elle continuera de collaborer, ce qui devrait inclure les réserves naturelles ou encore les centres de sauvetage animaliers.

Responsible Travel travaille avec près de 375 voyagistes dans le monde entier. Comme l’explique le Guardian, elle est la première entreprise du secteur du tourisme à prendre une telle décision au Royaume-Uni. Dans un billet de blog à ce sujet, son PDG, Justin Francis la justifie avec éloquence : « Notre conclusion est que les zoos ne sont plus appropriés en 2017. Ils sont des reliques du passé et les arguments utilisés pour justifier le maintien d’animaux en captivité ne tiennent plus. »

Recommandé pour vous

0 commentaires