La France jouit de 4 bases militaires à l’étranger, les États-Unis de 800

 « La présence militaire française à l’étranger”, vidéo datant de 2013 diffusée dans l’émission C politique sur France 5

Djibouti, le Sénégal, le Gabon et les Emirats arabes unis restent les seuls pays où la France a encore des bases militaires permanentes, aussi connues sous le nom de « forces de présence ». Ces positionnements stratégiques permettent à la république française de conserver un rayonnement militaire à l’international et de protéger ses intérêts économiques. Surtout, ils donnent la possibilité à l’armée française d’intervenir rapidement en cas de besoin, comme cela a été le cas au Mali en 2013.

Avec 31,4 milliards d’euros en 2015, le budget alloué à la défense s’est positionné comme le second poste de dépense du gouvernement français, après l’éducation nationale. Un montant assez proches de celui de nos voisins anglais ou allemands en terme de défense, mais insignifiant par rapport à celui de 520 milliards d’euros des États-Unis. S’il est de notoriété publique que les États-Unis dépensent sans compter dans la défense, une information moins connue mise en lumière par le site d’information américain Vox permet de réaliser le gouffre incommensurable existant entre la puissance militaire américaine et celle des autres pays sur le plan international.

“Les bases américaines permanentes à travers le monde”

En plus du plus gros budget militaire du monde, les États-Unis bénéficient d’un réseau d’environ 800 bases militaires permanentes réparties sur le globe. Tout comme les bases françaises d’Afrique et des Émirats arabes unis, ces structures visent à défendre les intérêts des États-Unis dans le monde entier. De la simple piste d’atterrissage à l’important complexe militaire, ces bases couteraient 89 milliards d’euros par an aux contribuables américains, soit près de trois fois le budget total de la France pour la défense.

Ces bases, dont la plupart ont émergées à la fin de la Seconde Guerre mondiale, quand les États-Unis se sont imposés comme garants de la paix mondiale, ont très rapidement permis au pays de servir ses propres intérêts. La guerre froide et la guerre de Corée ont subitement poussé les États-Unis à garnir ces bases et à en développer de nouvelles à travers le monde, notamment pour le préserver du soviétisme.

Et même si le Japon, l’Allemagne et la Corée sont maintenant des démocraties stables et des alliés des États-Unis, des milliers de soldats américains restent stationnés dans ces bases et une grande partie de la gigantesque infrastructure militaire construite à l’époque en réponse à la menace soviétique reste opérationnelle. Par exemple, environ 50 000 soldats américains sont toujours en garnison au Japon et 54 000 en Allemagne. Malgré une facture salée, directement payée par les contribuables américains, peu de chance que les choses changent au regard de la fierté des États-Unis à avoir de l’influence même dans les coins les plus reculés de la planète. Ce qu’ils appellent, non sans arrogance, « l’American leadership ».

Recommandé pour vous

4 commentaires

  1. christian 2 années ago

    Super les pros atlantistes !!!!

    Répondre Like Dislike
  2. Pablitito 3 années ago

    Mieux vaut la “pax américana”que de vivre sous le joug de pays totalitaires.Sans les Américains nous serions aujourd’hui russes ou plutôt soviétiques comme le furent les Polonais,les Tchèques,etc.Les Américains sont en majorité d’origine européenne.Les États Unis sont la première démocratie du monde et New York,la Californie,la silicon valley nous font rêver.Leurs savants ,leurs prix Nobel (voir la liste)ont fait avancer la science dans tous les domaines comme jamais.En médecine notamment c’est trés souvent grâce à leurs découvertes que de plus en plus nous guérisons des plus graves maladies.Leur cinéma nous enchante.Leur littérature,leur musique,leurs artistes nous passionnent.Préfèreriez-vous l’obscurantisme des islamistes,la tyrannie de Poutine ou l’hégémonie totalitaire face auxquels les USA sont un rempart?

    Répondre Like Dislike
  3. pablito 3 années ago

    Mieux vaut la “pas américain que sous le jour d’un pays totalitaire.Les États Unis sont la première démocratie du monde et New York,San Francisco,nous font rêver. Heureusement qu’ils sont prêts à défendre la démocratie à l’heure où la Chine,Poutre, l’intégrisme islamique nous menacent.

    Répondre Like Dislike
  4. c.i.a. 4 années ago

    Comme on dit, vos mieux prévenir,que guérir. la guerre préventive sert à ça!, alors toutes ces base sont l’ à, pour les mettres en gardes, ou leur botter le c#l, à tous les pro- totalitaristes et obscurantistes!

    Répondre Like Dislike