Finlande : Les femmes votent davantage que les hommes depuis trois décennies

(Photo Flickr/ Tammisto)
(Photo Flickr/ Tammisto)

En 1906, la Finlande devenait le premier pays d’Europe à accorder le droit de vote aux femmes. 111 ans plus tard, on observe un phénomène intéressant dans le pays nordique : depuis trois décennies la participation électorale demeure chaque fois plus importante du côté des femmes que de celui des hommes, nous apprend un récent article de Yle, la radiotélévision publique nationale de Finlande.

En effet, alors que le pays organisait hier des élections municipales — qui auront vu un net recul du parti eurosceptique « Vrais Finlandais » —, il convient de noter que si la participation électorale est en baisse constante dans le pays depuis 30 ans, elle l’est bien plus chez les hommes que chez les femmes. Ainsi, depuis 1984, un nombre plus important de femmes que d’hommes est systématiquement allé voter. C’était également le cas lors des élections municipales de 2012, où la participation des femmes était de 59,8% contre seulement 56,7% pour les hommes.

« La participation électorale des femmes est un peu plus élevée que celle des hommes dans toutes les dernières élections, et pas juste lors des élections municipales », a ainsi commenté Sari Pikkala, enseignante-chercheure spécialisée sur la question des élections municipales à l’Åbo Akademi, une université finlandaise de langue suédoise située dans la ville de Turku.

À en croire Sinikka Mikola, responsable de l’Association des Pouvoirs Locaux et Régionaux Finlandais (AFLRA), cet écart entre les deux sexes serait partiellement attribuable au niveau d’instruction. En effet, en Finlande, comme dans de nombreux autres pays occidentaux, le niveau moyen d’instruction des femmes tend à être plus élevé que celui des hommes. « D’un autre côté, les femmes peuvent considérer beaucoup de services municipaux comme très importants parce qu’ils affectent plus la vie quotidienne des femmes. Mais, il n’existe pas de recherche pour étayer cette théorie », ajoute-t-elle.

Une autre explication pourrait être à trouver du côté de la faible participation des jeunes aux élections, comme l’explique Pitkänen, une doctorante en science politique de l’université de Turdu : « Les hommes de moins de 35 ans en particulier sont très passifs, alors que les femmes du même âge sont clairement plus actives en matière de vote ».

Comme le fait remarquer à juste titre Yle, il ne s’agit aucunement d’un phénomène qui se restreindrait au seul pays nordique. Depuis le début des années 80, la tendance est que les femmes votent en moyenne plus ou autant que les hommes dans le cadre d’élections démocratiques organisées dans le monde entier.

Recommandé pour vous

0 commentaires

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Testez 8e étage gratuitement pendant 1 mois !

Des grands reportages exclusifs en toute indépendance 🌍
ESSAI GRATUIT