La Chine dévoile son canon anti émeute à rayons de chaleur

Le "Poly WB-1" est dérivé du canon à rayons développé par l'armée américaine dans les années 2000. (capture écran vidéo AFP)
 Le « Poly WB-1 » est dérivé du canon à rayons développé par l’armée américaine dans les années 2000. (capture écran vidéo AFP)

Vous savez sans doute comment fonctionne un four à micro-ondes. Des rayons électromagnétiques agitent les molécules d’eau contenues dans vos aliments, provoquant un dégagement de chaleur qui se transmet aux autres molécules, les réchauffant. Imaginez maintenant que l’on pointe un gigantesque rayon à micro-ondes sur vous. Selon toute logique, vous subiriez le même sort qu’une pomme de terre en train de tourner sous la lumière orange de votre appareil domestique. Les molécules d’eau sous votre peau se mettraient à s’agiter, provoquant un dégagement de chaleur plus ou moins important.

En résumé – et sans faire de comparaison exagérée –, le nouveau canon anti émeute de l’armée chinoise fonctionne plus ou moins comme un gros micro-ondes. A la différence près que les cibles du rayon ne sont pas des pommes de terre ou des saucisses industrielles mais des manifestants. Et comme chacun peut s’en douter, être la cible de ce faisceau électromagnétique incolore et inodore provoque d’intenses douleurs. D’une portée de minimum 80 mètres, le « Poly WB-1 » – c’est son nom – devrait rapidement faire son apparition dans les manifestations et les importants évènements chinois – il aurait d’ailleurs déjà été aperçu au cours de la récente exposition d’aéronautique Airshow China.

Assuré comme non dangereux pour l’homme à long terme et considéré comme faisant partie de la même catégorie que le canon à eau ou le flash ball, le rayon devrait aussi finir par équiper les navires chinois. L’arme de dissuasion est très similaire à celle qu’avait développé le gouvernement américain dans les années 2000 puis répandu en Irak et en Afghanistan à partir de 2006. A la suite d’une série de problèmes techniques, le rayon avait été retiré. Ce qui n’empêche pas la Russie de réfléchir aussi à développer sa propre version du « micro ondes à manifestants ». Malgré tous les messages rassurants du gouvernement chinois – toujours très soucieux du sort de ses manifestants et opposants – et de l’armée américaine à l’époque, nous ne pouvons nous empêcher de penser à l’aspect d’une saucisse ayant passé un minute de trop dans un micro-ondes…

Recommandé pour vous

0 commentaires

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Recevez 8e étage dans votre boîte mail !

L'information que vous n'avez pas lue dans les autres médias ! 📬
S'INSCRIRE