Russie : Un hectare de terres offert aux citoyens prêts à s’installer dans l’Extrême-Orient russe

 En mai 2016, le président russe Vladimir Poutine ratifiait une loi qui offre, sans devoir payer ni loyer ni taxe pendant cinq ans, un hectare de terres arables (cultivables) à tout citoyen du pays prêt à aller s’installer dans l’Extrême-Orient russe. Depuis le premier février 2017, l’ensemble des Russes y sont éligibles.

(Photo Flickr/ gerogeri)
(Photo Flickr/ gerogeri)

Vous êtes citoyen russe et en avez marre de la vie citadine ? Si le Kamtchatka, la Yakoutie, ou plus généralement l’Extrême-Orient russe (NDLR, la partie asiatique de la Russie située à l’est du fleuve Léna, au-delà de la Sibérie) vous tente, le gouvernement russe peut vous aider. Ce dernier souhaite en effet encourager ses citoyens à se tourner vers l’agriculture et/ou la pêche au sein de ce qui constitue le 8e district fédéral de Russie, comme le rapporte un récent article du Moscow Times.

Ainsi, une loi, signée début mai 2016 par Vladimir Poutine, prévoit de fournir gratuitement pour une période de cinq ans un hectare de terres arables dans la région aux citoyens russes qui en feraient la demande. Au terme de cette période, ils pourront louer ou acheter cette terre, et même se la voir céder gratuitement s’ils sont capables de prouver aux autorités locales qu’ils en ont fait un usage productif, comme le précise le site Internet d’information News.ru.

À partir de juin 2016, la priorité dans un premier temps été donnée aux quelque 6,8 millions d’habitants de cette région qui n’a de cesse de se dépeupler depuis la dislocation de l’Union soviétique. Cependant, depuis le 1er février 2017, l’ensemble des citoyens russes peuvent postuler. Objectif final : contrer les sanctions internationales tout en redynamisant la production locale.

L’initiative, logiquement encensée par les médias pro-Kremlin, continue d’être regardée avec un certain scepticisme par les organes de presse ayant conservé un peu d’indépendance. Ainsi, le Moskovsky Komsomolets expliquait l’année dernière qu’il risque de s’avérer très difficile de rentabiliser un seul et unique hectare dans cette région au climat capricieux.

De plus, comme le rappelait à la même période la BBC, certains habitants de la région avaient communiqué leurs inquiétudes à l’idée de voir s’installer un grand nombre d’étrangers. Le gouverneur de la Yakoutie disait même craindre une « ruée vers l’or » de Russes espérant trouver des ressources précieuses enfouies dans le sol du lopin leur ayant été attribué.

Aleksandr Galushka, le ministre chargé du Développement de l’Extrême-Orient russe, se réjouissait pour sa part à l’idée qu’à terme le projet pourrait permettre de sextupler la population de la région, qui pourrait ainsi atteindre les 36 millions d’habitants. À l’en croire, 14% des Russes sondés par le gouvernement auraient déclaré être intéressés à l’idée de prendre part à ce programme.

Recommandé pour vous

0 commentaires

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Recevez 8e étage dans votre boîte mail !

L'information que vous n'avez pas lue dans les autres médias ! 📬
S'INSCRIRE