Japon : Un nombre record de couples mariés n’ont pas de relations sexuelles

 Une nouvelle étude conduite par l’association japonaise du planning familial révèle qu’on dénombre plus de mariages sans relations sexuelles que jamais dans l’histoire du pays.

(Photo Flickr/ Toshihiro Gamo)
(Photo Flickr/ Toshihiro Gamo)

Peu de chance que la St-Valentin y ait changé quelque chose. L’association du planning familial japonaise a récemment annoncé les résultats, quelque peu alarmants, d’une étude remarquée par The Mainichi sur les mariages sans relations sexuelles. On y apprend qu’au Japon, près de la moitié (47,2%) des couples mariés disent ne pas avoir eu de relations sexuelles depuis plus d’un mois, et n’espèrent pas voir un changement de ce côté-là. C’est-à-dire 2,6% de plus qu’en 2014, date de la dernière étude de ce type, un record historique.

Les données proviennent des réponses apportées par un échantillon de 3000 personnes âgées de 16 à 49 ans interrogées entre octobre et novembre 2016. À noter que l’association n’a reçu de réponse que de la part de 46,8% de ces personnes, dont 655 femmes et hommes mariés, comme le précise The Guardian.

« La tendance à être dans un mariage sans relations sexuelles a encore augmenté », a commenté le président du planning familial japonais, Kunio Kitamura, dans les pages de The Mainichi. Il a également rappelé qu’en 2004 — date de la première étude de l’association — seuls 31,9% des Japonais se disaient concernés.

Sans surprise, le taux le plus élevé est chez les quarantenaires (45-49 ans), une période où vies familiale et professionnelle peuvent s’avérer particulièrement délicates à gérer. De plus, 35,2% des hommes mariés disent être trop fatigués lorsqu’ils sortent du travail — contre seulement 21,3% en 2014 —, quelque chose qu’il convient de ne pas prendre à la légère selon Kitamura. De leurs côtés, 22% des femmes déclarent considérer le sexe comme quelque chose de « problématique ».

Certains experts ont émis des doutes sur l’hypothèse selon laquelle le Japon aurait souffert d’une perte collective de libido. En effet, la tendance serait semblable dans de nombreux autres pays industrialisés, où il devient de plus en plus délicat de trouver le temps d’avoir une vie intime.

Pourtant, à l’heure actuelle au Japon, le taux de fertilité est de 1,4 enfant par femme. Un chiffre très en deçà du palier de 2,1 nécessaire pour assurer le renouvellement d’une population. Dans l’optique d’un maintien de la tendance actuelle, la population du pays, actuellement estimée à 127 millions de personnes, pourrait chuter aux alentours de 86 millions d’ici 2060.

Recommandé pour vous

0 commentaires

Connexion

S'inscrire

Réinitialiser mot de passe

Testez 8e étage gratuitement pendant 1 mois !

Des grands reportages exclusifs en toute indépendance 🌍
ESSAI GRATUIT