Chine : À défaut de réussir à se marier avec une humaine, un ingénieur épouse un androïde

 Un ingénieur chinois de 31 ans, spécialiste de l’intelligence artificielle, a décidé d’épouser un androïde (NDLR, un robot construit à l’image d’un être humain). Appelée Yingying, et conçu à l’image d’une femme, le robot serait capable d’identifier des caractères chinois et de prononcer quelques mots. Son « mari » prévoit prochainement des améliorations.

(Photo Qiangjing Evening News)
(Photo  Qiangjing Evening News)

Un ingénieur chinois de la ville d’Hangzhou, dans la province du Zhejiang, s’est récemment marié avec un androïde, nous apprend un récent article du South China Morning Post. Âgé de 31 ans, Zheng Jiajia est décrit comme un expert en intelligence artificielle. Il a conçu son androïde à l’image d’une femme en fin d’année dernière, ont confié des amis du jeune Chinois au Qianjiang Evening News.

L’androïde, qu’il a appelé Yingying, serait capable de reconnaître des caractères chinois et des images, mais aussi de prononcer quelques mots. Après « deux mois passés ensemble », Yingying et son créateur se seraient mariés en toute simplicité vendredi dernier en présence de la mère de l’ingénieur et de certains de ses amis, rapporte le Guardian.

Le mariage n’a, bien évidemment, pas été reconnu par les autorités. Cependant, l’union avait, semble-t-il, tous les atours d’un mariage traditionnel, Zheng ayant été jusqu’à recouvrir la tête de sa « femme » d’un voile rouge comme le prévoit la tradition locale. Il est précisé que le jeune homme se serait décidé à fabriquer lui-même sa future femme par frustration de ne pas réussir à trouver une copine. Le Qianjiang Evening News explique qu’il prévoit d’améliorer à l’avenir sa « femme » robot afin de lui permettre de « marcher et même d’aider aux tâches ménagères ».

Au-delà du caractère anecdotique de cette information, il convient de rappeler qu’il existe en Chine un très fort déséquilibre démographique — résultat, entres autres, des nombreux avortements causés par 35 ans de politique de l’enfant unique. Aujourd’hui encore, il y aurait dans le pays un surplus de 30 à 40 millions d’hommes, avec 113,5 hommes pour 100 femmes. Selon certaines estimations, d’ici cinq ans un jeune Chinois sur cinq risque d’être dans l’incapacité de se trouver une épouse.

Si le sujet du mariage en Chine vous intéresse, nous vous invitons à lire le reportage « Traditions et racolage : bienvenue au « marché des célibataires » de Shanghaï » de notre journaliste Rémi Yang, ainsi qu’à regarder notre podcast vidéo sur « l’importance du mariage dans la société chinoise ».

Recommandé pour vous

0 commentaires